Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La révolution des sardines

Coupable! Je plaide coupable! J’ose l’avouer, j’ai failli. Après une horrible semaine de: «Attention, Attention, le service est interrompu sur la ligne orange» toutes mes résolutions de calme et d’attitude zen se sont envolées… Alors que coincés en sardines à Berri-Uquam, mes compatriotes comprimés et moi observions avec intérêt la porte du wagon s’ouvrant et se refermant une trentaine de fois dans un rythme envoûtant, sous les yeux ébahis des badauds s’amassant déjà sur le quai, j’ai dû me rendre à l’évidence: j’allais encore arriver en retard. Oh, depuis le début de janvier j’ai essayé d’être patient et cool, prenant les arrêts et retards comme autant de péripéties burlesques dans cette grande aventure qu’est le transport montréalais! Mais voilà, ce mercredi- là, Mr. Hyde a pris la place de Dr. Jekyll et ma rage a explosé dans une manifestation de violence inouïe: sans aucun égard pour la foule environnante, j’ai… poussé un profond soupir. Quoi? Vous vous attendiez à quoi? Je ne suis quand même pas un sociopathe! Bon d’accord, mon soupir était peut-être accompagné d’une expression (à peine audible je vous l’assure) d’un patois coloré laissant transparaître des origines chrétiennes qui, s’il elle était tombée dans les oreilles d’une personne plus vertueuse (genre Sœur Angèle ou Denise Bombardier), aurait pu entraîner un haussement de sourcils réprobateur.

Cette interminable introduction n’avait pas pour unique but de remplir ces lignes d’une désespérante blancheur. Il est vrai que ces jours-ci, l’ambiance est lourde dans le métro aux heures de pointes. Pannes fréquentes, chaleur étouffante et congestion quotidienne attendent les innocents voyageurs, tout cela ponctué de la redondante litanie de la voix préenregistrée de la STM pour qui je cultive une haine de plus en plus tenace qui, selon les dires de ma thérapeute, devrait commencer à m’inquiéter (elle avait dit ça à propos de mon obsession des nains de jardins, alors que j’ai démenti sa théorie: ma collection s’est stabilisée à moins de 250 sculptures). Blague à part, je comprends le mécontentement général, mais je dois m’opposer à ceux qui, sur diverses tribunes (comme dans le journal Métro) accusent la STM de tous ces maux. En fait, si je compare avec les autres réseaux que j’ai pu visiter (notamment Paris et New York), le métro de Montréal est fiable, spacieux excepté à certaines heures critiques et d’une propreté irréprochable (nonobstant les piles de journaux gratuits que je ferais volontiers avaler à ceux qui les jettent au sol).

Ce n’est pas la STM qu’il faut pointer du doigt, c’est toute notre politique de développement des transports. Des voix s’élèvent pour réclamer plus de fonds pour la réalisation de nouveaux projets alors que le gouvernement provincial affirme avoir réalisé des investissements énormes… tout en déclarant qu’il devra y avoir une «priorisation» des nouveaux projets. Nous devons donc nous lever, nous, sardines, et prendre la parole! Qu’on arrête de prendre le transport en commun pour le parent pauvre des infrastructures de transport et qu’on en fasse l’absolue priorité en matière de développement urbain. Pour ce faire, camarade, nous devons définitivement montrer qu’une large partie de la population est pour la bonification de l’offre de transport collectif et que, n’en déplaise aux animateurs de Radio X, le transport durable n’est pas un mythe concocté par une élite écolo du plateau, mais bien la solution la plus efficace et la plus sensée pour contrer les problèmes de congestion. Olivier Niquet, de l’émission Le Sportnographe (diffusée à la Radio de Radio-Canada) rapportait sur son blogue cette édifiante remarque de l’un des animateurs de Radio X : «Quand tous les chars seront électriques, admettons dans 40 ans, là, là qu’est-ce qu’on va faire avec nos, nos millions d’autobus ? Ah non, ah là tout le monde veut une auto, ah ben là qu’est-ce qu’on fait, on a trop d’autobus». C’est contre ce genre de raisonnement débile que nous devons, en tant qu’usagers, nous battre. Le transport en commun n’est pas qu’une question d’écologie, c’est aussi la seule façon logique d’envisager l’avenir de nos villes: on ne veut pas devenir comme Détroit ou Houston, où les autoroutes à 10 voies plongeant vers le centre ville ne parviennent pas à empêcher la création de bouchons monstres.

Tous avec moi, fidèles passagers du métro! Montrons-leur à tous que nous ne faisons pas uniquement un choix de rechange en attendant que le pont Champlain soit un peu moins inquiétant à traverser et que la forêt de cônes oranges délaisse enfin la métropole pour un repos bien mérité (on peut toujours rêver) et qu’on peut tout autant rêver d’un réseau de transport collectif moderne, efficace, flexible et étendu que du siège chauffant d’une voiture de luxe. Sardines de ce monde, sortez de vos conserves et envahissez les rues! Que les ministres et leurs chauffeurs de fonctions vous entendent et qu’ils nous donnent enfin le réseau de transport auquel nous avons droit.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La fin de semaine où je n’ai pas écrit d’éditorial

20 January 2012

les débuts de session sont des périodes fourbes. Alors que nous assistons volontiers à nos cours, fringants comme des gazelles et aussi excités que des élus montréalais devant une enveloppe brune, notre motivation s’éteint dès notre retour à la maison, alors que nous tentons de prolonger un peu la décadente paresse des vacances d’hiver. Tout ça pour dire que j’écris ces lignes un mercredi soir avec un retard terrible et que cela est plus...

Culture Gui-iK : Nouveaux gadgets

9 March 2012

En direct de la toile, je vais vous livrer les dernières tendances technologiques afin de rendre votre quotidien plus utile... Ou pas ! Apple iPad 3 Le 7 mars dernier, l’entreprise californienne a présenté son dernier jouet technologique l’iPad. C’est un gros jouet dont les spécifications n’en sont pas vraiment une surprise. Nous allons commencer par son iOS 5.1, il dispose toujours d’un écran Retina de 9,7 pouces (diagonale) mais cette fois-ci avec une...

Dessau ou la clef des champs

27 January 2012

Par Margaux Meyssonnier, Directrice de PolySphèreLa performance environnementale d’une entreprise Ouvrez grand vos yeux et nettoyez bien vos oreilles car l’édition 2012 de la fameuse Semaine de l’Environnement à Polytechnique est enfin arrivée! Afin d’ouvrir la marche de cette 6iè édition, nous avons le plaisir de recevoir M. Jean-Philippe Renaut, ing. M.Sc, ce lundi 30 janvier à 12h30 au B-316.1, pour une conférence ayant pour titre : «Améliorer la performance environnementale d’une entreprise; de...