Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Variation sur un même thème: calorie

En ce début de 2012 (bonne année, en passant), discuter de nos résolutions est toujours de mise. Ayant bien sûr profité de cette période de ressourcement que constitue le temps des fêtes, on a évidemment fait le plein de ressources nutritives et éthyliques. Terminant un cycle, la bonne pratique veut que l’on en fasse un bilan et que l’on se fixe des objectifs à atteindre lors du prochain cycle (oui, il s’agit bien de la vocation du portfolio). Alors, premier thème principal de 2012, car c’est toujours celui dont on parle en premier: calorie.

THÈME : CALORIE

Les calories, les sportifs en ont besoin. Les athlètes de haute performance peuvent avoir un régime contenant jusqu’à 3000 calories par jour. Les humbles sportifs de salon (dont je fais partie), eux, appellent ‘’régime’’ toute diète les empêchant d’ingurgiter les 3000 calories par jour. Le temps des fêtes constitue évidemment un excellent prétexte pour déroger aux recommandations du Guide alimentaire canadien.

Posons comme postulat que la plupart de ceux (ou celles) qui lisent présentement cette humble chronique sont des sportifs de salon, assumés ou non, lisant le cahier Sports de La Presse seulement le samedi matin parce que les autres jours il n’a pas le temps avant d’aller dormir pendant son cours d’équations différentielles, écoutent un match des Canadiens dans une pause d’étude à Poly-Habs, et dont l’exercice physique consiste essentiellement à se rendre du métro UdeM au 6e étage du pavillon principal.

Bon, d’accord, je viens de me décrire dans une phase antérieure de ma vie polytechnicienne. N’empêche, cette situation transposée à un contexte plus général est rencontrée fréquemment. Cela signifie donc que le sportif de salon masculin a besoin, en moyenne, de 2500 calories, et son pendant féminin, de 1900 calories. Pour avoir fait le compte, il est relativement aisé de dépasser ces chiffres ‘’magiques’’.

Conseil Calorie : Manger à la cafétéria ne vous aidera certes pas à vous maintenir au niveau des recommandations de Santé Canada (quoiqu’à l’heure actuelle, je connais peu de gens enclins à suivre des recommandations émanant du fédéral…). Je vais peut-être sonner plate pour certains, mais la meilleure façon d’y arriver, c’est de se faire à manger soi-même. Faites-vous une liste de plats à cuisiner avec leurs valeurs nutritionnelles, quitte à refaire les mêmes six recettes toute la session… Entre nous, vous mangez sûrement moins de six variétés de plats à la café de l’École…

PREMIÈRE VARIATION : CALORIFÈRE

Aussi, l’hiver est le moment où les calorifères se mettent en marche. Non, ce n’est pas une calorie qui rouille ou un dispositif permettant de chauffer les calories jusqu’à ce qu’elles fondent. Mais je connais un endroit où le cousin maladroit qu’on a invité à Noël a accroché le piton de la fournaise (et je ne parle pas du volcan. Quoique…). Le vestiaire des Canadiens est entré en éruption et Jacques Martin, suivi de Mike Cammalleri, ont pris des airs de pyroclastes*, ne se contentant pas seulement de couler le long des flancs de la montagne, mais étant littéralement projetés à des milliers de kilomètres de l’éruption.

On m’a demandé de commenter la prise en charge de notre CH national par l’unilingue Randy Cunneyworth. Bon, je vais vous avouer quelque chose. J’ai écouté trois matchs du Canadien à la télé cette saison, et autant à la radio. Je serais donc passablement mal placée pour commenter le jeu seulement à partir de ce mix audiovisuel.

Mais voilà. J’ai cessé de faire des pieds et des mains pour voir les matchs bien avant l’éruption. Et pour avoir lu le journal et écouté Team 990, je sens que je n’ai pas manqué grand-chose.

Conseil Calorifère : Un cours en gestion de projet, ça leur tente pas? Il me semble que depuis que je fais mes cours, tout le vocabulaire pourrait être transposé à cette équipe en décrépitude. Confiance groupale, capacité d’adaptation, gestion des conflits, coopération et j’en passe. Si ça marche pour les multinationales, pour Labatt, pour Proctor&Gamble, pour RioTinto, pourquoi pas pour le Canadien? On est même prêts à les accueillir dans nos ateliers de HPR.

DEUXIÈME VARIATION : CALIFORNIE

Ce qui est aussi bien des vacances, c’est qu’on a immédiatement envie d’y retourner et de partir en voyage le plus loin possible de la pelle qui orne notre entrée. Le sable, on aime ça, mais on l’aime fin, exhibant ses milliers de composantes minérales au soleil. Pas dans un sac, prêt à être dispersé vulgairement sur les marches de l’appart. Je parle ici pour les autres, moi j’aime la neige. Mais j’aurais volontiers fait une croix sur mes skis pour être à San Francisco au match opposant les 49ers aux Saints de la Nouvelle-Orléans dans les éliminatoires de la NFL.

Mais quel match. Mon père et moi, nous essayions d’être subtiles en regardant du coin de l’œil le match pendant le souper de fête de mon frère. Nous avons passablement réussi cette mission; jusqu’aux cinq dernières minutes de la partie. Ce qui a fait la différence entre un bon match et un match sensationnel, ce sont ces cinq dernières minutes. Quatre touchés en cinq minutes. En analysant les statistiques du match, c’est peut-être leurs séquences plus longues pour faire ces touchés qui ont sauvé les 49ers (environ 1min30 contre 34 sec pour les Saints). Ça et l’attrapé de Vernon Davis pour le dernier touché.

J’ai tellement entendu parler de ‘’La Passe’’ de Joe Montana à Dwight Clark en 1982 (et si vous parlez à de véritables amateurs de football de The Catch, ils vont comprendre la référence, sans explications) que si les Giants réussissent encore à assombrir les séries en jouant les trouble-fêtes comme en 2008 dans le match de la semaine prochaine, je trouve un moyen d’écouter cette partie historique.

Conseil Californie : Faites comme moi. la seule raison pour laquelle je pourrais accepter une victoire des Giants contre les 49ers, ce serait pour voir les Patriots prendre leur revanche de la défaite de 2008. De toute façon, vous aimez la Californie. Vous aimez les 49ers. Donc vous aimez aussi Tom Brady, un local californien originaire de San Mateo. Aucune raison pour ne pas avoir un beau duel offensif au Superbowl.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Sur la mappe : Législations bidons

1 avril 2015

Pour ce numéro spécial du 1er avril, la chronique Sur la mappe s’attarde sur différentes lois à travers le monde qui feraient d’excellents poissons, si ce n’était du fait qu’elles sont déjà effectives à l’heure qu’il est! Attention, bien que nous fassions de notre mieux pour fournir un contenu de qualité aux Polytechniciens, nous n’attestons pas la véracité de chacun des faits présentés ici-bas, les débats pullulent sur les forums web, à vous de trancher!...

Il est temps de montrer notre génie

9 mars 2012

Pourquoi je voterai pour la grève reconductible Du 14 au 16 mars 2012, il y aura un référendum sur la tenue d’une grève reconductible aux trois jours afin de protester contre la hausse des frais de scolarité. Les deux camps du débat sur la hausse des frais de scolarité sont bien définis : il y a ceux qui sont pour la hausse et ceux qui sont contre la hausse. Il y a deux semaines, j’ai...

Soccer round-up

12 septembre 2008

Les 2 dernières fins de semaine du mois d’août ont connu la reprise de plusieurs grands championnats de soccer européen, notamment la Liga espagnole, la Premier League anglaise et la Seria A italienne ainsi que d’autres championnats intéressants tels le championnat allemand (Bundesliga), le championnat hollandais (Eredivise) et le championnat français (Ligue 1), tout cela pour le plus grand bonheur des fans avides du ballon rond. Espagne : Liga Après 2 titres de champion...