Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Où dormez-vous ce soir ?

Par Valérie Laforge, vice-présidente aux affaires externes de l’AEHEC

Pour la deuxième année consécutive, l’Association des Étudiants de HEC Montréal participe au projet d’envergure nationale : « 5 jours pour les sans abris ». Cet événement rassembleur débutera le 14 mars à 17h et se terminera le 19 mars à 17h. Le projet se déroule sur 21 campus à travers le Canada dont celui de l’Université de Montréal !

Saviez-vous qu’il y a

30 000 itinérants à Montréal ?

Pourquoi organiser un tel événement ? D’abord pour sensibiliser la communauté étudiante de l’Université de Montréal, de Polytechnique et de HEC Montréal au problème de l’itinérance dans la société. Aussi, le projet a pour but de récolter des dons pour notre organisme partenaire Dans la Rue, qui aide les jeunes sans abris de Montréal.

Objectif 2010 : 10 000 $

Pour parvenir à amasser la somme prévue, 6 étudiants vivront comme des sans abris durant 5 jours. Ils vivront sans ressources financières, se nourriront uniquement de dons alimentaires, solliciteront les passants pour amasser des dons, ne prendront pas de douche, assisteront à tous leurs cours mais surtout, ils dormiront sur le campus… à l’extérieur !

Comment pouvez-vous participer à ce projet ? Tout d’abord en en parlant à votre réseau : vos parents, vos amis, vos animaux de compagnie… Ensuite, en donnant généreusement directement aux participants ou en ligne à www.5days.ca (onglet HEC Montréal). Ou encore en apportant des denrées non périssables pour nourrir nos participants. Denrées que vous pourrez déposer dans une boîte à l’entrée Louis-Colin du pavillon principal de HEC Montréal.

Du 14 mars au 19 mars 2010, les étudiants de HEC Montréal veulent faire une différence, montrez leur votre support et donnez généreusement !

Pour obtenir plus d’information ou pour suivre nos participants, visitez le site officiel canadien : www.5days.ca, ou encore notre groupe Facebook : « 5 jours pour les sans abris ».




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+