Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Poly sans eau embouteillée

En tant que produit transformé, la bouteille d’eau en est un des plus pointés du doigt pour son impact sur l’environnement, mais surtout pour le paradoxe qu’elle apporte. Sa production possède un coût environnemental incroyable, et ce, sur tout son cycle de vie : production de plastique, transport, vente et «recyclage», mais souvent enfouissement.

Quoi de plus ridicule que de payer 5$/L et contribuer à polluer, alors qu’on a actuellement accès à un produit équivalent (ou meilleur), gratuit (payé collectivement), local et directement connecté à chacune de nos demeures!?!? Comment les grandes entreprises de boissons (PepsiCo, Nestle, etc.) ont réussi à nous convaincre d’acheter de l’eau embouteillée issu du réseau d’aqueduc public que nous avons d’ailleurs financé? Vous trouverez la réponse dans un court vidéo, ma foi, des plus pertinents : « Story of bottled water » qui fait partie de la lignée « Story of Stuff » que vous connaissez peut-être déjà (www.storyofstuff.org). Aussi, un épisode de la télésérie « Les Bougons » illustre très bien, avec un sarcasme évident, comment l’eau du robinet est en fait une source de richesse incroyable (http://www.youtube.com/watch?v=9bf2I5kmmHM). Ce qui est aussi important de retenir, c’est que, même recyclée, consommer de l’eau embouteillée est incroyablement plus polluant que celle du robinet.

Pour passer de la parole aux actes, PolySphère et l’École Polytechnique travaillent à retirer définitivement les bouteilles d’eau de Poly. La tâche n’est pas mince, car les abreuvoirs du pavillon principal, entre autres, sont peu nombreux (presque cachés) et peu invitants, disons-nous le. Or, pour encourager les étudiants et employés à les utiliser, le SDI aménage de nouvelles installations servant à faciliter le remplissage de gourdes. Peut-être avez-vous déjà remarqué que les abreuvoirs au 6e étage du pavillon Lassonde et au 2e étage du pavillon principal sont déjà équipés depuis quelques semaines.

En terme de compétition interuniversitaire (parce qu’on aime ça être les meilleurs à Poly) sachez que le campus de Sherbrooke est « bouteille d’eau free » depuis le 5 mai dernier! Même que plusieurs cégeps et cafés étudiants se sont aussi déjà affranchis de ce marché ridicule et polluant! En attendant la journée sans eaux embouteillés, le 10 mars, soyez fiers de vous promener avec une gourde ou un thermos à café (qui garde fraîche votre eau gratuite!), plutôt que d’acheter ces sales bouteilles de plastique, recyclées une fois sur deux! Parce que ça aussi, c’est de l’optimisation!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Où manger près de Poly ?

30 août 2013

Quelques bonnes adresses à proximité de Polytechnique pour combler vos fringales en soirée.Bon apétit ! Par Rany Pea Où manger près de Poly ? Un des plus grands désavantages lorsqu’on va à Poly c’est son isolation sur le Mont-Royal. C’est l’fun pour voir des urubus à tête rouge (oui, oui, j’en ai déjà vu un), des marmottes de temps en temps et les innombrables (immenses) ratons-laveurs, mais ça limite les choix d’endroit où chercher sa...

Horoscope

23 septembre 2011

Taureau : Vous irez dans un mauvais train à cause des changements. Votre mental fonctionne au quart de tour. Ce n’est pas une surprise, mais la rentrée a commencé ! Heureusement vous êtes toujours connecté sur les vibrations de Neptune. Vierge Toutes les contraintes se sont évanouies sous les rayons du Soleil. Vous reprenez confiance, et repartez directement chasser la/le célibataire. Malheureusement, vous ne serez pas convaincants. Attention à ne pas trop rêver, gardez...

Retour en enfance

18 février 2011

Je me souviens du bon vieux temps où j’utilisais les ordinateurs sans port USB. Lors de cette décade, les ordinateurs pesaient 20 kilogrammes et nous utilisions encore ces bonnes vieilles disquettes 3 pouces et demi. Je remonte dans le temps pour me souvenir une dernière fois de ces vieux objets d’antan. Nous eûmes tous, ou pour la plupart le premier Game Boy. Ici hors de question d’avoir une seule couleur, les niveaux de gris...