Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Y’A PIRE AILLEURS

Après La vie comme elle va et À vous Najac, ici la Terre, voici le nouvel opus qui clôt la trilogie sur cette petite ville du sud ouest de la France. On retrouve ses mêmes habitants dans leur quotidien. Journée à la pêche laborieuse, ribambelle de scouts jaunes à la gare, dépeçage d’animaux en tout genre. On vit au rythme de la campagne, bien loin des turpitudes de la ville, mais l’on ne s’ennuie pas à Najac. Henri dit « le chinois « bricole une machine volante et fait visiter sa maison aux cents poupées; Arnaud, le chef de gare, trifouille son char entre deux arrivées de train. D’ailleurs, la ville, la grande, leur revient comme un coup de boomerang avec les attentats du 11 septembre. Tous figés, ils sont à l’écoute du drame de l’autre bout du monde. Comment cela va-t-il bouleverser leur quotidien ? On sent qu’il a du mal, Jean-Henri Meunier, à quitter ces personnages attachants. Le regard qu’il pose sur eux est à la fois tendre et aiguisé. Les anecdotes fusent, les situations cocasses aussi. L’immersion est totale et nous transporte comme juste à côté de chez nous. – Hélène Hoël

Pour le Polyscope : Y’a pire ailleurs…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

La fin de Giacomo Casanova

22 septembre 2006

« J’aime me retrouver en situation de danger, d’éveil. Ça m’oblige à travailler rapidement, à être très à l’écoute de ce que je ressens instinctivement d’un personnage. Quand on consacre trop de temps à un rôle, il peut arriver qu’on s’égare, qu’on perde de vue notre première impression. », expliquait récemment le comédien Pierre Lebeau. Absolument aucun risque, donc, qu’il s’égare de son personnage de Casanova, car entre le moment où il a accepté...

Les Grands Ballets à prix réduit

11 mars 2011

Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, dans un souci de démocratisation de la culture, proposent une offre alléchante pour les étudiants en vue de leurs prochains spectacles, Les Quatre Saisons et Cantata, Moulin Rouge et Searching for home. La carte Je me pointe! permet aux étudiants de moins de 30 ans, pour un coût de 10 $, de profiter d’une réduction de 40% sur le prix des billets des prochains spectacles. C’est l’occasion unique...

Culture Gui-iK : Dépendance Technologique

30 septembre 2011

En ce moment, c’est la grande révolution. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais tout autour de vous des gens se promènent avec un téléphone intelligent! Certains opérateurs vous feront même la pub avec ces nouveaux téléphones SUPER intelligents! Cela ne me dérange pas du tout qu’ils en sortent autant! Au contraire, cela permet de diversifier le paysage de nos contacts. On se rapproche Mais aujourd’hui, en plus d’être indispensable pour le...