Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

TOMBOY

Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michaël, un garçon comme les autres… suffisamment différent pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son secret. Filmé à hauteur d’enfants, jamais dramatique, ce deuxième long métrage de Céline Sciamma (Naissance des pieuvres) évite habilement les pièges et la lourdeur que l’on pourrait attendre d’une réflexion sur l’identité et le regard des autres. Magnifiquement interprété, Tomboy est une magnifique leçon d’insouciance, tendre et passionnée. La cinéaste jette un regard nostalgique mais sans tristesse sur un âge où tout est encore possible, où les préjugés sont éphémères et où les jeux, les secrets, sont encore innocents. Plébiscité au festival de Berlin, succès surprise en France, Tomboy est une des plus belles découvertes cinématographiques de l’année. – Damien Detcheberry

Pour le Polyscope : C’est une des meilleurs recommandations de notre journaliste Laura Picard. Alors n’hésitez pas ! Un film bouleversant, vrai et sans artifice. On ne s’ennuie pas une seconde.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.