Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Une source de message non exploitée.

« Plaire n’est pas le seul rôle de la musique, elle doit aussi transmettre un message. »

Par Malick Coulibaly

La beauté de la musique ne vient pas seulement des sons que nous entendons, mais aussi des paroles que nous comprenons. Pour atteindre un billboard musical, il ne faut pas seulement plaire aux oreilles du public, mais aussi lui donner des mots sur lesquels méditer. La musique est devenue indispensable dans notre vie. Nous nous en passons difficilement. Nous en écoutons partout et à tout moment. Elle est telle qu’elle s’adapte à nos émotions et nos humeurs. C’est un autre langage qu’il me serait difficile de décrire si ce n’est que par des mots psychologiques ou d’artistes.

Voilà longtemps que j’observe les personnes autour de moi, partout où je vais, essayant de répondre à des questions qui me tapent dans l’esprit. Par exemple, que recherchons-nous en écoutant toute cette musique si ce n’est que nous aimons l’artiste ? Est-ce pour le message de l’artiste ? Ou est-ce juste pour des raisons de cœur ?

« La musique est, dans ce monde si pesamment réel, un de ces îlots de rêve et d’évacuation où va notre nostalgie » (Pierre Frieden)

Plusieurs se réveillent avec de la musique pour se donner l’humeur de la journée et s’endorment avec des sons apaisant leurs esprits. Voyez-vous, la musique communique différemment avec le cœur et les émotions. Elle nous amène vers des destinations que nous aimons bien visiter. Il est si bon de rêver, et même que le faire contribue à notre bonheur. Aussi longtemps que nous le pouvons et aussi souvent que nous le pouvons, nous préférons vivre des expériences mentales, nous laissant emporter par le son de la musique sonnant dans nos écouteurs Beats. Juste laisser couler ce stress d’étude et de devoirs à rendre bientôt. Juste se laisser transporter dans un autre environnement. Devrais-je vous dire toutes les émotions que la musique réveille en nous ? Devrais-je vous rappelez ces bons moments vécus grâce à la musique ? Si c’est pour des raisons de cœur je crois bien que la musique a atteint son but et même mieux.

« On écoute la musique au même titre que l’on regarde une œuvre d’art : la sensation de bonheur, le bien-être, le voyage, la relaxation, l’évolution… »

Que dirais-je si ce n’est que chacun a ses raisons d’écouter de la musique. La musique en elle-même vaut la peine d’être écoutée sans chercher à savoir ce qui se passe. Mais sachez que la musique n’est pas que cette harmonie. L’usage et la perception de la musique des uns peuvent être différentes de celles des autres. Car la musique est aussi selon Pierre Frieden, « … un moyen d’expression qu’un grand nombre de nos concitoyens, sensibilisés par l’écoute musicale, aimerait davantage apprendre ». Je me rappelle ces moments passés sur internet à chercher les paroles d’artistes pour les apprendre et aussi ces moments de motivation à vouloir apprendre à jouer d’un instrument afin de pouvoir moi aussi devenir une star. Cependant je me suis rendu très vite compte qu’il n’y a pas que le chant. Alors, que nous disent ces artistes que nous écoutons ? Quels sont leurs messages ?

Très certainement toutes les chansons n’ont pas nécéssairement de message à passer, et même que cela devient de plus en plus courant de faire de la musique uniquement pour pouvoir plaire au public et pire, de régler des comptes. Toutefois il reste beaucoup de messages vulgarisés pour le public et dont je pense que nous ne nous rendons pas compte. Il y a quelques jours de cela, j’ai assisté à une présentation musicale d’un artiste peu connu. Après être revenu d’une évasion d’esprit, j’ai remarqué la voix et l’expression faciale de l’artiste qui exprimait avec sincérité les mots qu’il disait. Après avoir analysé ses paroles, toute sa musique prit un tout autre sens pour moi. Il était clair que cet artiste ne faisait pas que chanter. Il était clair qu’un message cherchait à être transmis. Une émotion de honte et de déception me traversa le cœur quand tout le monde se mit à applaudir et à crier fallacieusement : «Que c’était beau», car j’entendais aussi tout autour beaucoup de gens pressés de voir comment sera le prochain artiste alors que d’autre exprimaient clairement leur insensibilité à la chose.

Nombreux sont les messages qui tendent à être délivrés de notre attention, mais qui n’y parviennent pas. Non pas parce que nous ne nous intéressons pas à la musique, mais parce que nous ne prêtons pas attention aux paroles dites, aux messages véhiculés. Certes, nous dégagerons certainement un sens propre ou un message personnel de certaines chansons, mais sont-ils les véritables messages que l’artiste essaie de transmettre ? D’après moi, beaucoup de chansons sont écoutées de la mauvaise manière et ainsi beaucoup de messages n’atteignent pas leur cible.

En conclusion, la musique peut être un transport de l’esprit, un complément au bonheur dans la mesure où nous l’utilisons quotidiennement pour notre humeur, pour se débarrasser de notre stress ou juste pour écouter un morceau qui éveille en nous des émotions. La musique supporte aussi des messages, comme les sites web, les journaux et même les pièces de théâtre nous transmettent des messages. Les musiciens eux aussi essaient de nous faire parvenir certains messages par le biais de la musique. Comment alors écouter la musique pour entendre ces messages ? Est-ce seulement les messages qui sont stoppés ? Ou y a-t-il d’autres formes de messages auxquels nous ne payons pas attention ?




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Histoire de la St-Valentin

11 février 2008

Bon enfin, j’ai réussi à m’infiltrer dans ce numéro du Polyscope pour vous apprendre la vraie raison de l’existence de la deuxième journée la plus importante du mois de février : la St-Valentin (juste après le 15 février journée internationale du chocolat à rabais). Tout le monde pense que la St-Valentin est une journée joyeuse servant à célébrer l’amour... C’EST FAUX. Laissez-moi vous instruire sur cette fête de mauvaises valeurs. Je vais vous raconter...

Greenwashing? – Poly et ses cours DD

11 janvier 2013

Les nerfs en sphère - La chronique d’un vert   Avez-vous vu les publicités de Polytechnique sur les stations Bixi cet été? Le développement durable vous intéresse? Poursuivez des études supérieures [...] À ma première lecture, j’ai crié au greenwashing jusqu’à ce que j’aie réalisé que c’était de la promotion pour les programmes de DESS et de maîtrise. Moi qui suis au baccalauréat, je m’arrache la chemise à savoir pourquoi l’enseignement du développement durable (DD)...

Rareté et abondance

2 novembre 2012

L’épuisement des ressources ne signifie pas la fin du capitalisme. La chute plus ou moins imminente du système capitaliste est un sujet ouvertement discuté dans l’actualité. Que ce soit par la couverture des activistes comme ces indignés du mouvement Occupy ou d’intellectuels s’exprimant sur le sujet, on ne peut nier que la fin du capitalisme est une pensée qui prend de la popularité dans certains secteurs de la population.   Nous savons que...