Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Quand allez-vous mourir ?

Vous êtes angoissé par le temps qui vous reste à vivre? Vous vous demandez si vous aurez le temps de faire tout ce que vous souhaitez accomplir avant la fin de votre vie ? Et si vous pouviez savoir que demain est votre dernier jour que feriez-vous ?

 

Une étude publiée dans le journal de l’Association Médicale Américaine affirme que des chercheurs américains seraient capables de déterminer la durée de vie des patients et ce, grâce à un indice de mortalité. Le fonctionnement de cet indice va comme suit : toutes les données nécessaires pour déterminer la longévité du patient sont recueillies et transformées sous forme de points. Plus un patient accumule de points, plus ses chances de survie diminuent.

Dès le départ, les hommes obtiennent 2 points. Ensuite, hommes et femmes âgés entre 60 et 64 ans gagnent 1 point. Les personnes entre 70 et 74 ans accumulent 3 points, tandis que celles de plus de 85 ans remportent 7 points. Si vous avez eu un cancer, vous additionnez 2 points de plus. Ceux et celles qui ont des problèmes de cœur et ou de respiration, un autre 2 points. Assurément, un bon 2 points pour les fumeurs, etc.

Le plus haut score possible est de 26 points, et cela implique que vous ayez 85 ans ou plus, que vous soyez très malade et que vos chances de survie pour les 10 prochaines années frôlent les minimes 5%.

Plus de 20 000 Américains ont été suivis dans le cadre de cette recherche qui a débutée en 1998. Environ 6000 participants sont décédés, selon leurs prédictions, depuis le début.

On dit que l’indice de mortalité n’a pas été fait pour influencer votre mode de vie. Vraiment ? Aussi, il ne peut pas prévoir l’avenir avec une prévision irréfutable, mais les chercheurs sont convaincus qu’il pourra aider à déterminer ce qu’il y a de mieux pour leurs patients. Tout dépendant du score obtenu, il vous sera conseillé de passer divers tests.

Évidemment, cet indice n’est utile que pour prédire si votre santé est assez bonne pour vous soutenir encore plusieurs années et n’a rien de magique, on ne peut pas prévoir le hasard et si vous devez mourir dans un accident de voiture ou dans une catastrophe naturelle, il est impossible de le savoir. D’ailleurs, cet indice de mortalité n’est valable que pour les personnes de 50 ans et plus. Étudiants de la Polytechnique et de l’Université de Montréal, je sais bien que je viens de vous décevoir et qu’en ce moment vous vous dites que vous avez encore beaucoup d’années à attendre pour connaître votre jour fatidique… mais sérieusement, s’il était possible de déterminer l’année et la date (on n’ira pas jusqu’à exagérer avec l’heure précise quand même), voudriez-vous vraiment en prendre connaissance? N’est-il pas encore plus angoissant de savoir quand on va mourir que de ne pas le savoir ? Prendriez-vous le temps de relaxer et de ne rien faire si vous connaissiez le nombre exact de jours à vivre ? Probablement pas… Vous ne pourriez plus savourer chaque minute de la vie, car chaque minute serait comptée! Et pourtant, c’est tellement agréable de ne rien faire de temps en temps.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.