Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pour le gel des frais de scolarité dans une perspective de gratuité scolaire

Assemblée générale de l’AEP

Suite au vote consultatif tenu il y a quelques semaines sur la question des frais de scolarité, l’AEP a présenté à ses membres la proposition suivante: que l’AEP se positionne en faveur de l’indexation des frais de scolarité. Les étudiants réunis en Assemblée Générale ont cependant préféré adopter cette position: que l’AEP se positionne pour le gel des frais de scolarité dans une perspective de gratuité scolaire (pour trois ans, renouvelable).

En fait, les frais de scolarité ont peu été abordés pendant les débats. Le plus clair des discussions ont porté sur le référendum consultatif. Les opposants du gel ont soutenu qu’il n’était pas démocratique de prendre dans une assemblée de moins de 200 personnes une position allant à l’encontre de la volonté de la majorité. On leur a répondu que les résultats serrés du sondage et surtout la méthode utilisée (on votait pour ou contre les cinq options présentées, ce qui fait qu’un partisant de la gratuité aurait pu voter en faveur d’une indexation en la considérant comme un moindre mal) ne permettaient pas de déterminer avec précision l’opinion des polytchniciens et que l’AG était justement là pour ça.

La position finale, soit le gel dans une optique de gratuité (on considère que des frais fixes tendent à réduire le coût des études à cause de l’inflation) a plus de dents que ce à quoi on pourrait s’attendre d’une école de génie. Reste à savoir si les étudiants de Poly prendront les moyens nécessaire pour défendre cette position.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

ISF : Des profils différents, une mission unique

16 septembre 2011

En tant qu’ingénieurs ou futurs ingénieurs nous sommes tous habités par une même mission principale : développer des solutions techniques pour répondre aux problèmes et aux besoins de notre société et ceci tout en saisissant l’impact de nos solutions à tous les niveaux qu’il soit humain, économique, social, culturel ou encore institutionnel. En plus de cette mission, l’ingénieur au Québec a également un certain nombre de devoirs et d’obligations envers les clients et notre...

Touche pas à mon fusil!

21 septembre 2012

S’il y a bien un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est bien tout ce qui touche le contrôle et la gestion des armes à feu.   La question occupe à nouveau le devant de la scène, autant au Canada qu’aux États-Unis. De ce côté-ci de la frontière, les conservateurs viennent d’annoncer qu’ils porteraient en appel le jugement de la Cour supérieure du Québec qui intimait le gouvernement fédéral de transférer les données québécoises...

Revoir les règles du jeu en génie-conseil

19 mars 2010

L’infraction à la loi sur le lobbyisme commise par la firme BPR pourrait bien marquer le point charnière d’un resserrement des règles de « développement d’affaires » pour l’instant bien informelles. Par Philippe Doyon-Poulin Le 26 janvier dernier, le commissaire au lobbyisme du Québec a déposé son rapport – qui n’a pas été rendu public, car des procédures criminelles sont étudiées – sur les activités de la firme BPR dans la région du Bas-du-Fleuve. Résultat : 13 employés de la...