Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La playlist IKEA

Pour nous, les Swedish House Mafia et Avicii sont les artistes House du moment, les Suédois, eux, sont déjà passés à autre chose.

 

En revenant d’échange, vous avez instinctivement l’envie de partager votre expérience, et j’ai envie de vous dire que la Suède a beaucoup plus à offrir que des blondes aux yeux bleus et des meubles en kit!

Sur le plan musical par exemple, on peut facilement trouver mieux qu’ABBA ou Basshunter.

Je vais donc vous faire part de mes découvertes et vous permettre de rester un bon hipster qui pourra dire «pff ça fait longtemps que je connais ça» quand ces tubes arriveront à Montréal.

La Suède étant connue pour sa musique House, commençons par là, en laissant de côté les archi-connus Avicii et Swedish House Mafia, et en se concentrant sur les plus petites pointures, tel Alesso, protégé de Sebastian Ingrosso, qui nous offre avec «Years» une super dose d’énergie. Pour continuer dans cette lignée, le duo Nause se part avec «Made Of» et «Hungry Hearts» une carrière prometteuse, à surveiller. Finalement, mon préféré du moment, Adrian Lux, notamment connu pour ses titres «Can’t Sleep», «Teenage Crime» et «Burning», nous réserve quelques autres bijoux sur son album éponyme, comme «Boy», en featuring avec le sulfureux duo électropop Rebecca & Fiona.

Autre duo électropop qui demande votre attention : Icona Pop. Ces deux filles aux caractères bien trempés nous offrent avec «I Love It» un refrain qui enflamme le dancefloor.

Dans la catégorie «concentré d’énergie de 3 min», on ne présente plus Robyn qui mêle avec brio musique électronique intense et voix mélancolique et puissante. Frissons garantis.

Sur une note plus légère, Veronica Maggio nous chante sans détour «Je viens! Je viens! Je crois que je suis amoureuse.» dans la très catchy «Jag kommer».

Si vous êtes plus hip-hop, je vous conseille Timbuktu ou encore le duo Norlie & KKV (pour un plus gros effet hipster, prononcez «Kokovéa»). Du rap en suédois, ça a de quoi surprendre!

En restant dans le hip-hop, mais en ajoutant une influence jazz, les Movits! s’en sortent admirablement bien. Encore une fois, le débit de paroles a de quoi impressionner.

Finalement, si vous attendez impatiemment le prochain album de The Sounds et voulez satisfaire votre envie folk, les First Aid Kit vous raviront avec «The Lion’s Roar». Njut!

LES TITRES À DÉCOUVRIR

Nause – Hungry Hearts

Alesso – Years

Icona Pop – We Got The World

Veronica Maggio – Jag Kommer

Adrian Lux Feat. Rebecca & Fiona – Boy

Robyn – Dancing on my Own

Adrian Lux – Can’t Sleep

Robyn – Call Your Girlfriend

Movits! Feat. Timbuktu – Na na nah!

Norlie & KKV – När Jag Går Ner




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Petites vites souterraines

10 novembre 2006

Sam Roberts Le bon vieux Sam était de retour au Québec jeudi dernier et votre chroniqueur préféré n’allait certes pas manquer cette occasion. Car il faut savoir que le montréalais explose littéralement sur scène. Témoignant d’une passion pour la musique et le style des années 70, le beau Sam et son band permettent de vivre l’espace de quelques heures ce que représentait cette belle époque. Cheveux longs, barbe négligée, jeans délavés, chandail à manches...

Pour une université émancipatrice

28 septembre 2012

Mettons fin à la reproduction des oppressions lors des intégrations Par Campus Féministe UdeM   Alors que les programmes universitaires accueillent les nouvelles cohortes dans un entrain éthylique, les intégrations sont encore trop souvent le théâtre d’activités humiliantes, voire dégradantes pour les femmes. Bien que l’objectif principal de cette tradition est de débuter l’année scolaire dans une ambiance festive, de donner à tous et à toutes l’opportunité de mieux se connaître et de créer un...

Son visage soudain exprimant de l’intérêt

23 février 2007

Amorce: La Chapelle présente du 16 février au 3 mars 2007 la dernière production de la compagnie de théâtre Pétrus, Son visage soudain exprimant de l’intérêt. La pièce qui ne dit mot néanmoins en dit long sur la solitude qui parfois nous ronge la vie. C’est à travers un mutisme déconcertant que les spectateurs sont introduits à l’univers de Franz Xaver Kroetz et Philippe Ducros, auteurs. En effet, il est peu fréquent que le...