Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

La vie étudiante vue par une croûte !

Financement en génie, référendum et anniversaire. *Attention, le contenu qui suit peut être lourd.

 

Il est parfois difficile de se garder informé de ce qui se passe dans l’école, sutout quand ça se déroule dans des réunion de plusieurs heures.Voilà pourquoi je vous présente quelques points que j’ai notés au conseil d’administration de l’association des étudiants de Polytechnique (AEP).

Financement en génie

Dans le cadre du sommet sur l’enseignement supérieur, l’AEP a déposé un mémoire sur le financement du génie. Le thème principal abordé est l’inefficacité de la grille de financement pour représenter le coût réel relié au génie. En effet, les besoins de financement ont été sous-estimés lors de la création de la grille, ce qui handicape Polytechnique. L’ÉTS s’en est bien sortie pour sa part en utilisant des stratagèmes, qui sont malheureusement répandus au Québec pour utiliser la grille à son avantage. Par exemple, nos cours de mathématique sont considérés comme de simples cours de maths (moindre financement que le génie) alors que l’ÉTS a réussi à les faire considérer comme des cours de génie. Bref, allez voir le document, il fait seulement 4 pages de texte mais explique beaucoup mieux que cet article l’enjeu du financement du génie. Vous trouverez ce mémoire sur le site web de l’AEP ou celui du sommet.

Référendum versus Assemblée générale

Un long débat a eu lieu sur la façon dont devrait être consultés les étudiants sur la question des frais de scolarité. En effet, il semble y avoir une volonté de renouveler la position de l’AEP face à cette question puisque la dernière portait uniquement sur la hausse annoncée par le précédent gouvernement.

Le cœur du débat réside dans la complexité de poser une question à choix multiples en démocratie. Selon les règlements de l’AEP, un référendum est une question qui ne se répond que par oui ou par non. Nous risquerions alors de nous retrouver avec plusieurs positions sur le même enjeu.

L’autre solution abordé était de le faire en assemblée générale, mais, même dans ce cas, le problème reste puisque les propositions en AG se votent par pour ou contre. Nous aurions donc droit à un dédale de procédure pour modifier les propositions afin de trouver LA position à adopter. Aussi, les membres de l’AEP (nous, étudiants au bacc de Poly) ne sommes pas réputés comment étant les plus participatifs en démocratie directe, surtout lorsque l’on parle d’une assemblée qui dure un long moment. Le dernier problème majeur des assemblées générales de l’AEP est le manque d’espace. Le plus gros local de Poly, l’amphithéâtre au 6e étage du pavillon principal, ne peut pas contenir tous les membres de l’AEP (environ 4500 étudiants) ce qui ajoute un gros enjeu logistique à toute organisation d’assemblée avec un enjeu intéressant.

Pour l’instant, le CA a décidé de faire un sondage selon les modalités d’un référendum, mais sans le calendrier qui y est associé, pour avoir une meilleure idée de l’avis des étudiants. En gros, ça va se passer comme un référendum, mais ça n’en sera pas un.

De plus, un référendum sera organiser sur la question des échanges étudiants avec Israël. Un groupe d’étudiant est venu déposé une pétition afin que l’AEP consulte ses membres sur cet enjeu.

Restez donc à l’affût car vous serez consulté sous peu. De plus, si vous voulez participer aux camps du oui ou du non des futurs référendums n’hésitez pas à communiqué avec l’exécutif de l’AEP car il faudra bien des étudiants pour nous informer et nous convaincre.

Élection d’une nouvelle vice-présidente à l’interne

Éveline Noiseux nous aillant quitté puisqu’elle a terminé ses études. Amélie Bourduge a été élue par intérim pour combler le poste jusqu’à la fin du mandat de l’exécutif 2012-2013. Félicitation Amélie et bonne chance à l’interne.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Pop Montréal

28 septembre 2012

Parmis les concerts de Pop Montréal qu’il fallait aller voir, il y avait The Strumbellas. Malheureusement pas en tête d’affiche, ils faisaient partie de la soirée au petit campus « Nash +Young Rival+ Rococode + invités ». Par Mélissa Bouillaud On aura compris, The Strumbellas était le groupe que je voulais allé voir. J’arrive la première avec mon cavalier au bras, et je prend place sur une des tables mise à disposition du Café Campus....

Vos Sociétés techniques : la Machine EPM

13 février 2015

Cette semaine, dans votre dossier sur les sociétés techniques, nous nous intéressons à la MACHINE EPM des Jeux de Génie. Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon, co-directeur de la Machine EPM. Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon Que fait votre société technique? R: Nous concevons et fabriquons chaque année un robot, typiquement composé de plusieurs sous-systèmes qui interagissent pour remplir le mandat dicté par le cahier de compétition des Jeux de Génie. Qu’est-ce qui vous distingue des autres sociétés...

Retrait d’une ambassade ou l’art de s’assumer dans sa carence en politique étrangère.

14 septembre 2012

  Vendredi le 7 septembre, le Canada rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran. Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, explique cette décision par le fait que « Le régime iranien fournit une aide militaire croissante au régime Assad [Syrie]; il refuse de se conformer aux résolutions des Nations unies concernant son programme nucléaire; il menace régulièrement l’existence d’Israël et tient des propos antisémites racistes en plus d’inciter au génocide ». Ce retrait est...