Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

First encounter:A Polyscopian and THE Machine

 

Quand j’étais jeune, environ 8 ans je crois, j’ai appris à utiliser l’ordinateur. J’étais très lente à taper mon texte et je trouvais très long le fait de recopier mes informations du livre à la machine. Je me souviens d’avoir penser au jour où on pourrait simplement parler à voie haute à l’ordinateur pour qu’il recopie nos informations directement sur l’écran ou au moment où on pourrait penser à quelque chose et le publier directement. Je considère maintenant, rendue à l’université, que mes capacités se sont développées, mais dans le cas des livres ne possédant pas de copie informatisée (malgré les torrents), la prise de notes représente encore une perte de temps. Et heureusement, une des mes espérances s’est réalisée : le fait de parler à voie haute et de voir ses paroles reconnues, traitées, décodées et enregistrées dans l’ordinateur.

Je suis tout à fait au courant du fait que je sois très en retard sur les avancées technologiques, puisque cette technologie a été élaborée il y a plusieurs années ; pensons à Siri développé par Apple. Par contre, n’ayant jamais possédé de iPod touch, de Mac et ne suivant pas tellement les actualités technologiques, je savais qu’il était possible d’ordonner à certaines machines des commandes pour qu’elles les réalisent, mais je ne savais pas que c’était une technologie qui nous était réellement accessible en tant que consommateurs de la classe moyenne (ou pas). Par contre, cette session-ci, je me suis procurée un Mac (je ne cherche aucunement à publiciser ce produit par rapport à un autre) pour mes cours et c’est cette fin de semaine que j’ai trouvé l’application « Dictée et Parole ».

En effet, un de mes cours recommande la lecture d’un manuel que je ne peux avoir sous forme PDF. Étant une personne ayant quelques problèmes compulsifs avec l’annotation et la prise de notes, mais étant tout de même de nature efficace, je voulais accélérer mon processus d’apprentissage sans avoir à écrire dans la ressource papier. C’est ainsi que j’ai trouvé ladite application. Je dois dire que dans un endroit relativement silencieux, cet outil est assez performant et j’ai pu l’utiliser efficacement pendant plusieurs heures.

Donc, voilà, fini la capsule personnelle/humiliation/je suis à Poly et je ne sais même pas ça et ça peut continuer longtemps. Par pure curiosité, la technique informatique reliée : la reconnaissance vocale, qui est décrit comme la transcription de paroles en texte. Cette technique est actuellement utilisée depuis des années dans plusieurs domaines, comme l’aérospatial, dans l’armée et pour les gens ayant des difficultés auditives. Je ne chercherai pas à détailler les théories derrière cette science aujourd’hui, mais pour ceux que ça intéresse, Siri est une application disponible sur les iPod touch, iPhone et iPad qui reconnaît votre voix et orchestre vos commandes. On parle ici d’envoi de messages, d’instructions d’orientation, de recherche sur internet etc. Cette application possède donc une mémoire et comprend vos paroles. C’est donc très pratique dans la vie de tous les jours.

P.S. Cet article a été écrit en utilisant la reconnaissance vocale.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.