Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Viennoiseries politiques

Je prends un politicien, un pain au chocolat, des tweets, des caricatures, je mélange le tout et je ponds un article !

 

J’ai récemment acheté des croissants et je me suis fait berné : de la margarine et de l’huile de palme au lieu du bon beurre ! Vu le prix auxquels je les ai achetés, il fallait s’en douter… Laissez tomber la nourriture industrielle, la boulangerie, ça vaut vraiment le coup. Et puis après tout, je préfère les pains au chocolat !

En parlant de pain au chocolat, il y a une énième polémique en France, soulevée par Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et prétendant au trône Sarkozyste de grand patron de l’UMP. Pour la faire simple et totalement subjective, JFC est homme malhonnête, un carriériste vorace à l’ambition destructrice, un démagogue doublé d’un xénophobe, j’en passe et des meilleures. Combien pensait déjà que JFC méritait un entartage de renom –bien foutée la crème, vous pouvez l’acheter dans le commerce équitable ou la faire vous-même, ça donne un meilleur rendu sur le visage de Jean-François !- et bien là, il n’y a plus d’excuses pour le lui refuser !

Mais qu’est-ce que cet énergumène a encore fait me direz-vous. Et bien en ces primaires de droite contre l’ex Premier Ministre François Fillon, la stratégie de Copé est la même que celle de Sarkozy aux dernières présidentielles : empiéter sur le terrain de l’extrême droite. Mais Copé ne fait pas les choses à moitié : c’est corps et âme qu’il se fourre dans les idées du FN, Marine n’aurait pas fait mieux ! En perte de vitesse, il avait début octobre tiré la cartouche du « racisme anti-blanc » -encore un truc plagié à la famille LePen-, histoire de faire parler. D’ailleurs, c’est la stratégie de toute bonne publicité : « Dites du mal de moi, dites du bien de moi, pourvu que vous parliez de moi ». Ca fait vendre.

C’est ainsi que Copé qui possède un chargeur plein, tire un nouveau coup lors de son meeting à Draguignan : « Il est des quartiers où je peux comprendre l’exaspération de certains de nos compatriotes, père ou mère de famille rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s’est fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu’on ne mange pas pendant le ramadan »

Ah ben tiens, je me disais que ça manquait d’islamophobie depuis ces derniers temps, enfin un peu de piquant ! Décortiquons un peu la phrase de Jean-François, une pure recette de génie, des ingrédients de qualité et une main de chef ! Il faut dire, elle a été travaillée cette recette, améliorée et là, c’est la mixture parfaite !

La version originale apparait à la page 41 de son « Manifeste pour une droite décomplexée » -expression pourrite d’ailleurs (oui, j’ai écrit pourrite, merci de ne pas corriger) pour dire « on est racistes et on assume ». On peut lire dans ce torchon « Je pense à ces parents d’élèves traumatisés parce qu’un de leurs fils, qui prenait son goûter à la sortie du collège, s’est fait arracher sa nourriture des mains par une bande de jeunes qui se prenait pour une brigade iranienne de promotion de la vertu : pas pendant le ramadan !, avait-elle ordonné »,

C’est donc bien simple et surtout terriblement efficace, on remplace « parents d’élèves » par « nos compatriotes, père ou mère de famille rentrant du travail le soir » -ce qui rappelle de manière étrange et dérangeante le triple combo dévastateur du Maréchal Pétain, le fameux travail-famille-patrie – histoire de bien cibler l’électorat de Marine, travailleurs populaires qui s’indignent des étrangers qu’ils qualifient « d’assistés sociaux ». On remplace ensuite « nourriture », par « pain au chocolat », pour créer un symbole fort et une identité, ça marche tellement que c’est de venue la polémique du pain au chocolat ! (Pas celle du croissant -je rappelle, au beurre !- ç’aurait été trop d’un coup contre les musulmans*, il faut en laisser pour le reste de la campagne).

Continuons l’art du remaniement de phrase. « Brigade iranienne de promotion de la vertu », est trop long, trop lourd, il faut alléger l’expression. Et puis les Iraniens, il n’y en a pas beaucoup en France et de toute façon, leur truc c’est les ayatollahs et l’arme atomique, réservons leur utilisation à ces sujets exclusivement. Il faut être plus généraliste, « voyou » fera largement l’affaire, c’est banal et accessible.

Et voilà, c’est prêt, vous pouvez balancer en pâture au peuple !

Mais que cherchent Copé et l’UMP en général ? On le dit et redit, le rôle des hommes politiques est de rassembler, faire en sorte que les communautés vivent ensemble. Ici, on divise, on pousse à s’entre-tuer.

Et puis quand on y réfléchit bien, elle sort d’où cette histoire ? Le Ramadan est un mois basé sur un calendrier lunaire (et non solaire) et n’apparait pas à dates fixes, il recule de 11 jours d’une année sur l’autre. Ces deux dernières années, il ne chevauchait pas du tout la période scolaire. En 2009 et 2010, il durait encore quelques jours après la rentrée scolaire de septembre. Soit cette histoire est donc montée de toute pièce, soit JFC -qui doit posséder une sacrée mémoire- aurait pris tout son temps pour s’indigner et gardé cette histoire hypothétiquement vieille de 4 ans bien au chaud tout ce temps. Enfin, c’est accessoire, le jeûn n’est pas imposé aux enfants et la proportion de ceux qui le pratiquent au collège est faible.

Voilà donc une polémique stérile et complètement utile qui n’engendrera qu’une réaction : « C’est la course au plus con à l’UMP, va falloir une photo finish parce que ça va être serré ! ».

Du coup, histoire de prendre du recul et de réagir avec zèle, la sélection de tweets et caricatures à ce sujet !

Comme si ce n’était pas suffisant, la citation a d’ailleurs fait l’objet d’un tweet :

« Il est des quartiers où les enfants ne peuvent pas manger leur pain au chocolat car c’est le ramadan #Draguignan http://www.jeanfrancoiscope.fr »

Il est bon de noté que le propos a été une énième fois modifié pour plus d’impact. Surtout, il n’est plus question de collège ni de sortie d’écoles puisqu’il faudrait remonter au mieux à 2009 pour que les dates de ramadan et de périodes scolaires coïncident.

Finalement, c’est pour notre plus grand bonheur que les politiques se ridiculisent puisque cela a entrainé de nombreuses réactions souvent amusantes. Il suffit de suivre le hashtag #painauchocolat.

Voilà une petite sélection :

#Copé prit le #painauchocolat, le rompit et le Donat aux électeurs du FN en disant : «prenez, mangez en tous, ceci est mon corps électoral».

Pain au chocolat outragé ! Pain au chocolat brisé ! Pain au chocolat martyrisé ! Mais Pain au chocolat libéré par #Copé !

Les pains au chocolat aux français, les croissants aux beurs.

Jean-François Copé ou le retour du général Boulanger.

J’ai trouvé un nouveau surnom pour , jf_cope : Le Pen au chocolat.

Avec son histoire de #PainAuChocolat on peut dire que chez Copé la droitisation va #Croissant

Sinon, ça existe le pain au chocolat blanc ?

*Plusieurs hypothèses attribuent l’origine des croissants à une date postérieure à 1683, en célébration de la victoire des troupes polonaises et autrichiennes sur les troupes ottomanes lors du second siège de Vienne. Plus de détails sur Wikipédia, article croissant (viennoiserie).




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Une petite ville du Connecticut rachète les jeux vidéo violents pour les brûler

11 janvier 2013

L’an dernier les armes à poing ont tuées 48 personnes au Japon, 8 en Angleterre, 34 en Suisse, 52 au Canada, 58 en Israel, 21 en Suède, 42 en Allemagne de l’Ouest et 10 728 aux États-Unis…Est-ce que les jeux vidéo ont un lien avec tout ça ? Tout porte à croire que la petite Ville de Southington estimerait que oui.   Suite, à la tragique tuerie survenue, à Newton, le 14 décembre, plusieurs questionnements...

Tout sur les stages à Polytechnique

23 octobre 2008

Le point sur les stages. Quelle est la problématique? Comment en est on arrivé là? Qui sont les intervenants? Des réponses et bien plus encore... Le mois dernier, en marge d’une entrevue avec Etienne Couture, le président du RéseauIQ, le Polyscope faisait echo à une enquète sur la rémunération des ingénieurs. Selon ladite enquête, l’ingénieur fraichement diplomé en 2006 pouvait gagner entre 38000$ et 58 000$, toutes disciplines confondues. D’après Gilles Huot, coordonateur de stage...

La Corneille : un rendez-vous manqué

28 septembre 2012

Julie Ferron, une végétarienne amatrice de yoga à la vie sans histoire, voit sa mère débarquer chez elle sans invitation. Elle apporte avec elle une valise et une langue acérée. Que faire lorsqu’on se retrouve, 25 ans après avoir quitté le nid familial, prise à vivre à nouveau avec une mère envahissante et culpabilisante?   C’est sur cette question que l’on se penche dans La Corneille, une pièce de Lise Vaillancourt présentée du 18 septembre...