Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Corrupt Tour : le meilleur du pire

Voyageurs, voyageuses qui a dit que les tours organisés étaient seulement pour découvrir les merveilles d’un pays ? Vous pouvez, maintenant, voir le meilleur de la corruption, grâce à l’agence de voyage Corrupt Tour.

 

La corruption est un phénomène mondial dont on entend parler tous les jours, mais la majorité des gens ne savent pas à quoi ça ressemble. Corrupt Tour, situé à Prague, en République Tchèque, a comme mission de donner plus d’options, aux touristes. C’est-à-dire de leur faire vivre une expérience unique, dans l’histoire du tourisme, en les amenant à des destinations populaires, mais en leur faisant découvrir les mauvais côtés de celles-ci.

Cette agence de voyage souhaite dénoncer la corruption et a une forte volonté de transmettre de vraies informations aux touristes.

Elle offre plusieurs tours différants comme la visite d’une somptueuse villa d’un lobbyiste, d’un téléphérique ayant couté une fortune, mais inutile, le chantier d’un tunnel routier dont le coût a bondi sans raison, etc.

C’est avec une pointe d’ironie et d’humour qu’on expose, sur le site Internet de Corrupt Tour, les divers tours proposés « Le safari des habitats sauvages des riches corrompus » offre de visiter les nids douillets, d’hommes et femmes d’affaires corrompus qui préféreraient bien mieux rester dans l’ombre. Le safari prend bien soin de laisser les habitats naturels indemnes.

« Prague; le meilleur du pire» expose les trésors les mieux cachés de Prague. Ce tour permet de visiter les monuments emblématiques et représentatifs de la corruption.

Aussi, « Les hôpitaux aux abords de la loi » pour vivre une vraie aventure digne d’un « soap opera ». En faisant ce tour, on découvre trois des hôpitaux les plus reconnus pour leur corruption.

Bref, Corrupt Tour ne risque pas de manquer de matériel de sitôt, dans un pays comme la République Tchèque ou un scandale n’attend pas l’autre! Et qui sait peut-être que l’agence de voyage viendra, éventuellement, s’installer à Montréal…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+