Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Pop Montréal

Parmis les concerts de Pop Montréal qu’il fallait aller voir, il y avait The Strumbellas. Malheureusement pas en tête d’affiche, ils faisaient partie de la soirée au petit campus « Nash +Young Rival+ Rococode + invités ».

Par Mélissa Bouillaud

On aura compris, The Strumbellas était le groupe que je voulais allé voir. J’arrive la première avec mon cavalier au bras, et je prend place sur une des tables mise à disposition du Café Campus.

Mais on peut se demander, qui sont ses musicions : The Strumbellas. Ce sont sept musiciens unis autour d’un même son: un country alternatif aux sonorités urbaines. Le groupe est originaire de Lindsay en Ontario mais a vraiment pris son souffle à Toronto. Ce groupe se place aisément parmi ce qui se fait de mieux dans la riche scène pop canadienne.

Ce que j’aime chez eux, ce sont leurs chansons. Ce groupe éclectique est composé (comme je l’ai dit plus haut) de 7 personnesqui ont chacun leur instrument. Le Piano, la guitare, la basse, la batterie… C’est vraiment génial de voir qu’un groupe peut encore jouer de cette manière.

21h30, le concert débute et telle une groupie je me place devant mon groupe. Je lance des cris et je danse devant eux. Le public suit, et les gens venus ici découvrir ou redécouvrir de la musique indépendante sont heureux. Le chanteur me remarque et me remercie de ma prestation ce qui lui permet d’encourager les autres personnes à faire de même. D’ici la fin du concert, d’autres groupies néophytes sont venues se joindre à moi.

Malheureusement, tout a une fin et c’est après avoir chanté ma chanson favorite «The Bird That Follows Me» que le concert se termine. Ce fut court, mais très intense. Je n’ai plus qu’à acheter le CD du groupe et à demander qu’on me le dédicace. À faire la groopie autant la faire jusqu’au bout.

Hi haaaa!

Le groupe suivant était un groupe totalement inconnu pour moi. Il s’agit de Michael Rault, un ontarien. Son style fait penser aux groupes des années folles. Un mélange entre le style de Mika et de Christophe Willem. Un jeune homme charmeur avec un sourire en coin mais qui semble timide.

Pop Montréal permet à des petits groupes indépendant de mieux se faire connaitre. C’est pour partager les découvertes, entre nous, et avec vous. Ils se définissent eux mêmes comme : «le Festival international de musique culturel annuel à but non lucratif qui encourage l’indépendance artistique en présentant des artistes émergents et renommés du monde entier.»

Pop Montréal s’adresse aux amoureux de la musique et à ceux qui veulent découvrir de nouveaux groupes, bien qu’ils réussisent parfois à afficher de grands noms.

Ils font aussi des événements toute l’année donc si les vous avez manqués cette fin de semaine informez vous sur : popmontreal.com




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

En communion avec Fucked Up

26 février 2010

On dirait qu’il est de plus en plus difficile de trouver de bons concerts punk/hardcore à Montréal par les temps qui courent. Depuis la fermeture de L’X, autrefois située à un lancer de bouteille de bière des Foufounes Électriques, la scène semble avoir subit un lent recul, malgré la présence de quelques rares salles en périphérie du centre-ville qui semblent voir le jour de temps en temps avant de rapidement disparaître. Même les incontournables...

Le retour du Rialto

20 août 2010

Pendant que 16 000 yeux sont tournés vers la Place Longueuil en ce soir du 9 juin pour le concert d’Arcade Fire dans l’antre de la banlieue, les gens pour qui une escapade vers le sud semble trop périlleuse se sont donnés rendez-vous dans le Mile End pour tenter de faire renaître le Rialto, plongé dans un profond coma depuis des années. Le Rialto, vénérable institution de l’intersection des rues Bernard et Parc où trône...

Polémil Bazar & Debout sur le zinc

17 novembre 2006

Vendredi dernier, je suis allée au concert de Polémil Bazar. La soirée était organisée dans le cadre du festival Coup de cœur francophone, un programme qui gagne à être connu pour sa merveilleuse programmation! En première partie, on nous présentait Debout sur le zinc, suivi du groupe que tous étaient venus apprécier: Polémil Bazar . Je ne connaissais pas le groupe Debout sur le zinc. C’est un groupe français, qui fait un premier passage...