Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Tohu !!!!!! ID

 

Je me suis gaiement rendue, clopin clopan, à la Tohu, sous la pluie, mes amis, à moitié perdue dans le dédale des autoroutes et autres grandes chaussées pleines de voitures qui traversent le coin. Même si, étant donné les conditions en ce vendredi 19 septembre, je me suis littéralement investie dans une mission espadon, c’est avec courage et détermination que j’ai couru sous le déluge, gaie et empressée de savourer le spectacle qui, dans les medias, faisait tant de raffut.

ID, nouveau né du cirque Eloize (avec des artistes jeunes et beaux à souhait pour les intéressés), adopte un genre hybride mêlant danse hip hop et numéros acrobatiques en un tout décapant.

Danse urbaine et cirque, un amour impossible ? Pas si sure, et c’est ce que le spectacle semble vouloir nous démontrer en mettant en scène une sorte de guerre de clan s’affrontant et se découvrant au son d’une musique rythmée. Un jeu de belligérance et de séduction nait sur scène et la symbiose du groupe prend le pas sur les hostilités entre les deux bandes rivales. Une sorte de West Side Story nouvelle génération en somme !

Tout est étudié jusque dans les moindres détails et les décors et la musique s’accordent parfaitement ! Le multimédia a même sa place sur la scène et participe à la modernité du spectacle. Et ce n’est pas tout ,mes loulous. Qui dit urbain, dit vélo, patins à roulettes et corde à sauter, bref en tout douze disciplines à vous donner des frissons dans le dos ! Un véritable coup de maitre du metteur en scène Jeannot Painchaud le fondateur de cette troupe !

Une chose est sure, allez le voir et vous serez surpris et emballés ! Et vous avez de la chance La troupe du cirque Eloize reste a la Tohu jusqu’au 6 octobre !




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.