Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Touche pas à mon fusil!

S’il y a bien un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est bien tout ce qui touche le contrôle et la gestion des armes à feu.

 

La question occupe à nouveau le devant de la scène, autant au Canada qu’aux États-Unis. De ce côté-ci de la frontière, les conservateurs viennent d’annoncer qu’ils porteraient en appel le jugement de la Cour supérieure du Québec qui intimait le gouvernement fédéral de transférer les données québécoises du registre des armes d’épaule au gouvernement du Québec plutôt que de les détruire. Il s’agit là d’une attitude déplorable. Que les Conservateurs se débarrassent de ce registre était déjà une mauvaise décision mais leur entêtement à priver le Québec du droit d’utiliser des données financées par ses contribuables fait preuve d’un crétinisme impressionnant. Contester le tribunal qui leur donne tort, c’est ajouter l’insulte à l’injure…

C’est étonnant de voir Stephen Harper donner ce genre de munitions (le jeu de mot n’est pas intentionnel) au gouvernement Marois. Le rapatriement des données du registre fait l’unanimité à Québec et ce sera sans doute une bonne occasion pour le nouveau gouvernement de montrer les dents façe aux conservateurs et de raviver les passions nationalistes.

Certains ont profité des évènements du Métropolis pour s’attaquer à nouveau au registre. En effet, on a souligné que l’arme que Richard Bain a utilisée pour tuer un homme et en blesser un autre était dûment enregistrée. Il s’agit là d’un argument absurde. Le registre est un outil destiné à aider les policiers dans leurs interventions et non à prévenir les tueries commises par des illuminés. Si on doit se poser une question à la suite de ce drame, c’est bien de savoir pourquoi l’arme utilisée par Bain est légale. Comme le disait si bien Jean-René Dufort dans son émission Infoman, une carabine semi-automatique avec un chargeur de 10 balles, c’est pas fait pour chasser la marmotte…

En parlant de réglementation des armes à feu, le très impartial et à peine conservateur canal de nouvelles américain Fox News nous apprenait que les Américains se ruent dans les magasins d’armes afin de faire le plein de fusil, apeurés de voir le vilain Obama les priver de leurs droits une fois élu. Invité à commenter le fait divers, un propriétaire d’armurerie a affirmé avec le plus grand sérieux du monde que le taux de criminalité de Chicago était expliqué par la difficulté qu’ont les particuliers à se procurer une arme…. Charmant. Personnellement, qu’on se sente plus en sécurité avec une arme létale sur soi, ca dépasse mon entendement, surtout que les statistiques prouvent que la meilleure façon de mourir lors d’une invasion de son domicile, c’est de posséder une arme chargée…

iL y a bien un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est bien tout ce qui touche le contrôle et la gestion des armes à feu.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Quoi faire cette fin de semaine ?

21 septembre 2012

Dans le POP Symposium (ateliers et conférences ouverts au public et presque tous gratuits) Vivien Goldman en conversation avec Jeannette Lee - GRATUIT - 22 SEPT Qui sont-elles : Madame Goldman a fait ses débuts dans les années 1970 en travaillant pour Ia célèbre étiquette Island Records et en fondant le groupe The Flying Lizards (connu pour la reprise de la chanson Money, c'est elle à la voix). Elle est ensuite devenue journaliste pour...

Dans les entrailles de la citrouille

24 octobre 2014

Les étapes de décapitation d’un potiron pour l’obtention de délicieux biscuits : un processus zen durant la période trouble des intras. Dans le présentoir, entourée de ses consœurs, elle irradie. Sa teinte riche et orangée épouse agréablement un profil aux asymétries charmantes.Ces belles courbes naturelles supportent une tige qui se dresse énergiquement vers les cieux comme un coussin moelleux devenu, par mégarde, le fourreau d’une épée. Son format, présentant un diamètre de 26 cm, permet un...

Qui nous protège de la police?

15 mars 2013

Le 15 mars 2013 est la 17e journée internationale contre la brutalité policière. Depuis la dernière année, avec le printemps québécois, plusieurs yeux se sont ouverts face à l’impunité policière. Cependant, cette violence ne s’arrête pas là. En effet, le SPVM compte à lui seul plus de 75 morts non justifiés depuis 1987 selon le collectif opposé à la brutalité policière.   Le service de police de Montréal est responsable de répression policière passant du...