Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Recette : Gâteau mousse au chocolat

 

Ingrédients

Garniture :

8 carrés (240 g) chocolat mi-sucré

1 conserve (300 mL) de lait concentré sucré , de marque Eagle Brand

2 c. à soupe (30 ml) café instantané

1/4 de tasse (65 ml) eau, tiède

1 c. à soupe (15 ml) gélatine neutre

1 tasse (250 ml) crème sûre

2 tasses (500 ml) crème 35%

Croûte :

1/2 tasse (125 ml) amandes, hachées finement

2 tasses (500 ml) biscuits au chocolat, émiettés

1/4 de tasse (65 ml) sucre

1/3 de tasse (85 ml) beurre, fondu

Étapes

1 Graisser un moule à charnière de 9 pouces avec de l’huile végétale.

2 Bien mélanger ensemble les amandes hachées, les biscuits au chocolat émiettés, le sucre et le beurre fondu. Mettre le mélange dans le moule et presser juste un peu. Réserver.

3 Garniture : chauffer un bain-marie sans porter l’eau à ébullition. Faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est fondu, ajouter le lait concentré sucré et bien mélanger. Retirer du feu et réserver.

4 Dans un petit bol, mélanger le café avec l’eau. Incorporer la gélatine et bien mélanger. Laisser reposer 2 minutes, le temps de faire gonfler. Réserver.

5 Dans un autre petit bol, mélanger la crème sure avec le chocolat et le lait concentré sucré. Réserver.

6 Dans un troisième petit bol, fouetter la crème 35 % juste assez pour qu’un petit pic se forme.

7 Remuer le chocolat et la crème sure pour que le mélange ne fige pas dans le bol. À ce moment-ci de la recette, on devrait avoir le fond de gâteau, le mélange café-gélatine, le mélange crème sure-chocolat et la crème 35 %.

8 Faire fondre le mélange de café et gélatine au bain-marie ou au four à micro-ondes (recouvrir d’un papier ciré).

9 Bien mélanger le mélange de gélatine, puis l’ajouter au mélange de chocolat et crème sure. Mélanger le tout avec la crème 35 %.

10 Mettre la préparation sur les biscuits. Réfrigérer 4 heures.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

L’honnête homme : un one woman show

15 mars 2013

  Il est très fréquent que lorsqu’il est temps d’écrire un article d’avoir ce qu’on appelle le syndrome de la page blanche. Cette maladie infâme qui nous atteint peut engendrer plusieurs symptômes tels que la faim, l’ennui, une envie incontrôlable d’écouter un film ou un épisode de rage inégalé. Tout ceci pour dire que cela arrive parfois, mais en contrepartie, tel qu’est le cas pour ma critique deL’honnête homme : un one Woman show,...

Poly-Grimpe : étudiants de Poly et escalade font bon ménage !

22 février 2013

  Jeudi 14 février, quatre étudiants de Polytechnique ont gagné le tournoi inter-facultés d’escalade organisé par le CEPSUM. La deuxième place a été remportée par une deuxième équipe de Polytechnique, laissant les étudiants de pharmacie et de kinésiologie en troisième et quatrième position. Pour les photos des équipes gagnantes, voir la p.13... Comment se fait-il que les étudiants de Poly ont une telle affinité avec ce sport ? Sont-ils avantagés par leur habileté à rationnaliser...

Coup de gueule pour le RTL

25 janvier 2013

  Après la chronique Gui-Ik, j’avais envie de lancer une nouvelle chronique. Une chronique qui soit un peu plus sanglante, un peu plus personnelle. Je lance donc ma nouvelle chronique, Les nerfs à passer. À l’inverse de mon collègue du dessus, je ne vais pas parler écologie, je vais plutôt prendre un sujet qui m’énerve et écrire dessus jusqu’à ce que je sois soulagé ! (NDLR : c’est ton psy qui t’a conseillé cela ?)...