Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Recette : Gâteau mousse au chocolat

 

Ingrédients

Garniture :

8 carrés (240 g) chocolat mi-sucré

1 conserve (300 mL) de lait concentré sucré , de marque Eagle Brand

2 c. à soupe (30 ml) café instantané

1/4 de tasse (65 ml) eau, tiède

1 c. à soupe (15 ml) gélatine neutre

1 tasse (250 ml) crème sûre

2 tasses (500 ml) crème 35%

Croûte :

1/2 tasse (125 ml) amandes, hachées finement

2 tasses (500 ml) biscuits au chocolat, émiettés

1/4 de tasse (65 ml) sucre

1/3 de tasse (85 ml) beurre, fondu

Étapes

1 Graisser un moule à charnière de 9 pouces avec de l’huile végétale.

2 Bien mélanger ensemble les amandes hachées, les biscuits au chocolat émiettés, le sucre et le beurre fondu. Mettre le mélange dans le moule et presser juste un peu. Réserver.

3 Garniture : chauffer un bain-marie sans porter l’eau à ébullition. Faire fondre le chocolat. Lorsque le chocolat est fondu, ajouter le lait concentré sucré et bien mélanger. Retirer du feu et réserver.

4 Dans un petit bol, mélanger le café avec l’eau. Incorporer la gélatine et bien mélanger. Laisser reposer 2 minutes, le temps de faire gonfler. Réserver.

5 Dans un autre petit bol, mélanger la crème sure avec le chocolat et le lait concentré sucré. Réserver.

6 Dans un troisième petit bol, fouetter la crème 35 % juste assez pour qu’un petit pic se forme.

7 Remuer le chocolat et la crème sure pour que le mélange ne fige pas dans le bol. À ce moment-ci de la recette, on devrait avoir le fond de gâteau, le mélange café-gélatine, le mélange crème sure-chocolat et la crème 35 %.

8 Faire fondre le mélange de café et gélatine au bain-marie ou au four à micro-ondes (recouvrir d’un papier ciré).

9 Bien mélanger le mélange de gélatine, puis l’ajouter au mélange de chocolat et crème sure. Mélanger le tout avec la crème 35 %.

10 Mettre la préparation sur les biscuits. Réfrigérer 4 heures.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Mon aventure Lufa

28 mars 2013

Puisque le journal a déjà parlé des Fermes Lufa, j’ai fait le test afin de vérifier qu’ils sont aussi extraordinaires que nous l’avions prétendu. Voici mon expérience avec les Fermes Lufa!   Premièrement, l’abonnement. Je dois dire que c’est super facile, tout se fait sur internet, c’est rapide, clair et simple. On choisit le point de chute qui nous convient et on a tout de suite un rendez-vous de prévu. J’ai sauté de joie quand...

Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges : une soirée au septième ciel

28 septembre 2012

Montréal, durant les années 40. La mère Benoîte des Anges, surnommée mère « Dragon du yiable », dirige l’école des Saints-Anges d’une main de fer. Pour Thérèse, Pierrette et Simone, c’est le théâtre des joies et des tristesses de l’enfance.   Michel Tremblay n’a plus besoin de présentation. Cet auteur et dramaturge québécois est passé maître dans l’art de nous faire revivre notre passé en tirant un portrait plus grand que nature de la vie...

Suis-je une étampe? (réflexion sur le rôle d’une assemblée générale)

2 novembre 2012

Ah quel feu roulant d’action auquel nous avons eu droit lors de l’Assemblée générale de l’AEP jeudi dernier? Quoi? Vous n’y étiez pas? Laissez-moi vous résumer tout ça : eh bien nous avons adopté les états financiers et… Et bien c’est ça…   Vous savez, une assemblée générale d’une association étudiante, c’est rarement palpitant. Toutefois, après une seconde assemblée annuelle à Poly, force est de constater que les AGs de l’AEP obtiennent la palme de...