Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Culture Gui-iK : La guerre des mondes

 

Que le temps m’a semblé long durant cet été. Durant ces quetre mois, il s’en est passé des choses dans le monde du geek ! Et avec un titre comme le mien on se doute facilement de ce dont je vais parler dans ma chronique !

La guerre Samsung contre Apple est la première guerre des brevets technologiques au 21ème siècle ! Pour ceux qui n’auraient pas ouvert un journal technologique depuis quelques temps, voici les dernières nouvelles.

Samsung est le géant coréen. Il produit depuis des années toutes sortes de machine allant du lave-vaisselle jusqu’au téléphone. Sa dernière gamme étant la «Galaxy».

De l’autre côté du ring on retrouve Apple. La firme nous vient de Californie mais ai-je besoin de vous le rappeler ?

Parmis les plaintes nous pouvons citer des brevets de design, des brevets technologiques (le zoom à deux doigts, le déverouillage du téléphone, rebond sur scroll), l’apparence des icônes introduites par iOS.

Plusieurs procès sont en cours ou terminés dans différents pays et le plus récent d’entre eux s’est déroulé chez nos amis Américains.

Neuf jurés ont entendu les récits de chaque plaignant, ils ont vu des documents de la part de Samsung et d’Apple et ont estimé qu’Apple n’a pas enfreint le moindre brevet appartenant à Samsung, contrairement à ses affirmations. En revanche, ils ont souligné que celui-ci a violé délibérément la propriété intellectuelle du géant américain. En conséquence, la firme de Cupertino ne doit pas verser le moindre centime à son rival.

Le plus fou dans ce jugement n’est pas la somme réclamée – bien qu’une somme de plus d’un milliard donne toujours le sourire – mais c’est que dans tous les procès engageant le géant américain au géant sud-coréen aucun jury n’avait condamné entièrement une ou l’autre des compagnies. À Londres, le juge a statué que Samsung n’avait pas copié. À Séoul, le jury a décidé que Samsung et la pomme avait toutes les deux péchée dans le monde des brevets. Ce n’est pas grave, au pays de l’oncle Sam, il ne faut pas toucher à la pomme. C’est dans plus d’une demi-douzaine de pays que les deux adversaires s’affrontent et toujours avec des résultats contrastés.

D’ailleurs, les coréens ont l’air nettement plus sérieux en reconnaissant des inspirations chez les deux concurrents et pourtant ai-je besoin de rappeler que Samsung est Coréen ? Il faut visiblement croire que l’américaine est la plus corrompue.

La voie est maintenant (presque) libre pour Apple, qui pourrait désormais attaquer d’autres concurrents vendant des téléphones utilisant Android.

Quand Apple aura le monopole et qu’on sera obligé à acheter des iPhone puis les mises à jour de l’iPhone et vendra tous ses téléphones à prix astronomique… Bon ok, je m’emporte… D’ailleurs, il sort quand l’iPhone 4SS…

Mais à quoi servent les brevets ? Ils ne sont désormais plus déposés en vue de commercialiser un nouveau produit, mais bien à titre purement défensif, afin que la concurrence ne s’en empare pas. C’est peut-être le cas lorsque Steve Job a fait déposer en 2010 un brevet sur l’utilisation d’un stylet pour ses produits, tout en affirmant y être farouchement opposé.

À la suite du procès, l’entreprise sud-coréenne a déclaré : «Les consommateurs sont les perdants », le jugement de vendredi « va conduire à moins de choix, moins d’innovation, et potentiellement des prix plus élevés », a-t-il averti, regrettant « que la législation sur les brevets soit manipulée pour donner à un groupe un monopole sur les rectangles avec des coins arrondis»

Pour l’instant, Samsung a demandé une révision du procès qui devrait passer le 20 décembre prochain. Le 21 étant la fin du monde doit-on y voir un signe prémonitoire? Les deux entreprises se déchireront peut-être dans un combat épique.

Mais si Samsung veut payer sa dette facilement, il lui suffira d’augmenter ses prix de composantes electroniques implantées dans tous les iPhone et autre tablette.

Et de toute manière, cela n’empêchera pas l’implatation de Samsung chez l’oncle Sam, car le 15 août dernier il a choisi de présenter sa nouvelle Galaxy Note 10.1. Une manière d’affirmer à Apple que quoi qu’il arrive, Samsung ne se laissera pas faire et ne cédera pas sur le terrain des tribunaux.

Samsung qui, depuis le début de l’année, est devenu le n°1 mondial des ventes de smartphones, captant un tiers du marché à lui seul, soit deux fois plus qu’Apple et cinq fois plus que Nokia.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+