Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Elle était mouillée, cette journée

Petite chronique sur la première édition du show de la rentrée de l’AEP.

 

Le 22 août dernier se tenait au stationnement de Poly le spectacle gratuit de rentrée. Débutant à 16h, les étudiants pouvaient apprécier différentes prestations artistiques. Fait intéressant, l’accès au site était gratuit pour les employés de l’école et les étudiants. Ces derniers pouvaient même venir accompagnés d’un ami.

Marco et les Torvis, un sympathique groupe au style un peu folklorique faisant parfois penser aux Colocs, a rapidement réchauffé la foule trempée par la pluie avec leur musique. Une ambiance festive régnait autant sur la scène que dans la foule.

Arrivé au tour de Polyjam, la foule a eu droit à de très bons moments de musique rock jouée à fond la caisse. Les musiciens du comité de Poly ont réussi à faire vibrer la foule au son de leurs instruments endiablés par leur intense énergie.

Le groupe Jacquemort a à peine eu le temps de nous montrer ce dont ils étaient capable car la météo capricieuse a mis fin abruptement à leur performance après quelques minutes.

Finalement, le mauvais temps a eu raison de l’équipement. Malgré son toit, la scène avait reçu beaucoup trop d’eau et le spectacle a dû être arrêté alors que la troisième formation n’avait pas encore passée. Qualité Motel, nouveau projet 100% électronique des cinq gars qui forment Misteur Valaire, ont accepté in extremis de faire leur spectacle à l’intérieur dans l’entrepôt de Polyshow. Oui, oui, vous avez bien lu, l’entrepôt de Polyshow! Celui-ci est minuscule et les cinq gars de la formation ont quand même su offrir une prestation impressionnante dans un local où ils pouvaient à peine se déplacer. Leur beats ont su réveiller les guerriers qui sont restés jusqu’à la fin de cette journée de fou et tous dansaient à fond sur la musique électro. C’était selon moi un des ces moments uniques qu’on ne retrouve qu’à Polytechnique. Normalement, on aurait donné congé au groupe et on aurait fermé boutique, mais ici on ne fait pas les choses à moitié!

Le bon temps n’était pas au rendez-vous pour cet événement pourtant bien rempli de rebondissements. La pluie a fait des siennes au cours du show à plusieurs reprises. C’est plutôt frustrant de constater cela sachant que les journées précédant le concert étaient généreusement garnies de soleil et d’un immense ciel bleu. La pluie était devenue si intense plus tard dans la soirée que l’époustouflant drumline n’a pu livrer sa prestation, au grand malheur du public. Malgré tout, on pouvait voir de nombreuses personnes le sourire aux lèvres arborant leur flamboyant chandail orange ou rouge. Bref, je souhaite bien que l’on puisse répéter l’évènement l’an prochain.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Destination danse catalogne partie 1

12 octobre 2008

Vol direct vers la Catalogne, Destinations : Danse. Du 20 au 30 août dernier était présentée une série de 4 performances de danse contemporaine à l’Agora de la Danse. Retour sur deux des évènements : Bach, créé et interprété par Marìa Muñoz, sur la musique de J.S. Bach, Clavier bien tempéré ; et Mi madre y yo, créé et interprété par Sònia Gómez et Rosa Vicente. Danse contemporaine : découvrir l’effervescence de la Catalogne...

On est cave vol.3

3 septembre 2010

C’est avec plaisir que je vous offre la troisième chronique spéciale publicité. Je vous annonce que le milieu de la technologie dentaire a encore fait un pas de géant en nous proposant une brosse à dent qui nettoie encore mieux que n’importe quelle autre brosse à dent. Bien sûr, l’organisation des dents dans notre yeule a terriblement changé depuis les 50 dernières années. C’est pourquoi Reach Total Care vous propose rien de moins qu’un...

Cafés de l’UdeM : La Planck

5 février 2010

Dans ce troisième article dans la série des cafés étudiants de l’UdeM, votre humble serviteur est allé se perdre une fois de plus dans le pavillon Roger-Gaudry, mais cette fois-ci, dans le département de physique. Le café des étudiants en physique, adroitement nommé La Planck, est situé au local D-400, au quatrième étage de la section D dans l’aile est du pavillon : pas le plus accessible des cafés étudiants, mais c’est mieux que celui...