Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Textons dans la joie, Google Car arrive!

Automobiles autonomes : Magique solution à la sécurité sur les routes, la faim dans le monde, les guerres de gang, et les examens de mécanique pour ingénieurs.

 

T

outes les nouvelles avancées dans le domaine de l’automobile l’indiquent: la tendance est définitivement à l’automatisation de la conduite.Google car s’est déjà fait connaître, et abat plusieurs barrières légales, la conduite (ou plutôt la non-conduite) de véhicules autonomes étant approuvée dans les états du Nevada, de la Floride et de la Californie, sous certaines contraintes, mais encore aucune étape n’est entamée icitte, dans not ti boutte.

Les lois concernant les véhicules motorisés sont gérées au provincial, et les prévisions indiquent que les véhicules autonomes seront prêts à rouler sur les routes canadiennes d’ici 2017, alors en en connaissant l’empressement de la chambre des communes à adopter le moindre projet de loi, il faudra commencer à plancher sur une approbation dès hier.

Mais pourquoi est-il si important de s’y mettre? Après tout, l’automatisation de parking, le cruise control, et le blocage des freins dans une détection de collision frontale existe depuis déjà quelques années, sans régulations de plus. Qu’est-ce qui change? Eh bien, il sera maintenant possible à un enfant de 8 ans ou à une personne aveugle de simplement dire où ils veulent aller, et relaxer sur le siège en jouant à Pokemon Y.

S’il y a un accident, qui est responsable, alors? Le manufacturier d’auto? Ou la personne qui écoutait son film sur ses lunettes intelligentes « MetaGlass »? Difficile à dire, mais en tout cas, les avantages d’une auto qui se conduit toute seule sont énormes, et pas seulement en terme de temps que nous pourrons maintenant passer à lire les romans Twilight … quoi, je suis le seul? Ne me jugez pas!

Le premier avantage, et le plus important, est certainement le risque plus réduit d’accidents. Bien entendu, ce nombre d’accidents diminués reste théorique, mais l’auto de Google roule déjà depuis plus de 500 km sur les routes du Nevada, sans accidents, et la technologie du domaine va en augmentant constamment. Les bugs et défaillances électroniques sont certainement moins fréquentes que les maudits étudiants qui textent au volant de la prius de leur maman.

Les autres avantages seraient l’espace de parking, qui pourra être grandement réduit si l’auto va se garer seul après que le conducteur est descendu. Encore un avantage, l’assurance auto : pourquoi assurer des véhicules qui n’ont jamais d’accidents?

Progressivement, alors que l’automatisation de la conduite deviendra la norme, il sera possible de créer des réseaux extrêmement efficaces, évitant les embouteillages, enlevant la nécessité de protection contre les accidents, et par conséquent, du poids, économisant l’énergie de propulsion… Bien entendu, cette abstraction est loin dans l’échéancier, mais Volvo et d’autres manufacturiers investissent déjà dans la recherche en ce sens.

Malgré tous ces avantages, le résultat concret et le plus immédiat, est la perte de l’expérience de la conduite. Romanisée par les films, les publicités intelligentes et les jeux, la conduite automobile s’est associée à la liberté et la virilité. Cette image devra pourtant mourir, pour un réseau idyllique.

Il est cependant évident qu’une régulation importante dans les tests de sécurités et dans la redondance du système informatique sera nécessaire pour faire apparaïtre cette alternative comme étant sécuritaire et attrayante. Tout reste à accomplir sur ce plan. C’est seulement après que la sécurité du système ne pourra plus être mise en doute que le commun des mortels admettra son intérrêt.

Personnellement, je ne peux plus attendre ce changement. J’ai coulé mon examen de conduite trois fois (tiens, encore un truc qui disparaîtra, yabadabadou!), et j’ai eu plusieurs accidents (pour ma défense, mes freins ne fonctionnaient pas quand il pleuvait… maudite sunfire 95 de marde).

Mais vous? Avez-vous hâte de pouvoir enfin niaiser légalement lors de votre « conduite »? Ou est-ce que le coût de l’expérience de la conduite est trop cher à payer?




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.