Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les guerriers aquatiques des Carabins s’imposent

Lors de la deuxième coupe universitaire de natation tenue à l’université Mcgill le 26 octobre dernier, l’équipe des Carabins a fièrement remporté la première place du classement de la compétition dans les catégoires suivantes : masculin, féminin et combiné. L’athlète des bleus, Gabrielle Soucisse, qui a accompli des exploits remarquables lors de cette journée, s’est mérité le titre d’athlète féminin de la rencontre.

 

Bilan de la journée ? Les représentants de l’université de Montréal terminent leur journée avec une avance de 80.5 points chez les Hommes et de 78.5 points chez les femmes, donnant ainsi une avance combinée de 148 points. Suivant les Carabins dans les chacune de se catégories, on retrouve les Redmen de l’université McGill. L’entraineur de l’équipe montréalaise, Pierre Lemay, s’affirme bien satisfait des résultats provenant de cette dernière compétition. Il précise en effet que ces performances font directement part de l’équilibre régnant au sein de l’équipe. Il ajoute également à ses réjouissances le fait que l’équipe est parvenue à augmenter son avance par rapport à la dernière compétition, soit celle du 11 octobre dernier à l’UQTR. L’équipe a donc accompli 40% de ses objectifs qu’elle s’est fixée pour sa saison.

Parlons maintenant un peu de la grande championne de cette coupe universitaire ; je parle de bien sûr de Gabrielle Soucisse, étudiante en sciences biologiques. Cette dernière a terminé première au classement féminin en plus de rafler quatre jolies médailles. Elle a pris la plus grande marche du podium au 800m libre avec un temps 8 :59.27. Au relais 4x100m quatre nages, elle a occupé la deuxième place. La jeune femme a plus exactement réalisé un temps de 1 :02.12 en débutant l’épreuve de groupe au 100m dos.Elle consolide sa récolte de médailles par une deuxième place au 200m dos (2:12.47) et une troisième place au 100m papillon (1:04 :21). Fait intéressant, d’après le classement des points de la FNA, la performance 200m dos de l’athlète fut le deuxième meilleur résultat individuel de la compétition.

Par ailleurs, d’autres membres des Bleus ont brillé de leurs efforts en cette journée. Marie-Soleil Jean-Lachepelle (Psychologie) a terminé première au 50m brasse avec un temps de 33.01 et Xavier Desharnais (Kinésiologie) a mené le bal au 1500m libre en 16 :04.91. Lachapelle et Desharnais ont ainsi, grâce à leurs bonnes performances de la journée, décroché leurs passeports pour les championnats du Sport interuniversitaire (SIC).

Je vous invite donc à contempler de vos propres yeux le talent de nos nageurs(euses) samedi prochain le 9 novembre à la prochaine coupe universitaire de natation se tenant chez nous au CEPSUM à 11h.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Histoire d’un presqu’accident

2 octobre 2009

Certaines personnes ont la piqûre de la vitesse. Je fais partie de ce groupe-là. Conduire à vive allure me donne beaucoup de sensations fortes, et à mon avis, cette vitesse est une dépendance au même titre qu’un paquet de cigarettes. Et comme une clope, ces excès de vitesse peuvent être très dangereux, car on peut se retrouver dans un état stationnaire en l’espace de quelques millisecondes : et ça, c’est souvent mortel. Toutefois, je...

Cabaret Gainsbourg ou Voyage dans une tête de choux !

6 décembre 2011

Mordicus. Suite à son grand succès, il fait enfin escale à Montréal et s’installe dans la fameuse Cinquième salle de la place des arts du 1er au 10 Décembre 2011. De la poésie ! Rien que de la poésie ! Qu’il s’agisse de peinture, de danse, de marionnette, de musique et de chant live, tous sous le signe de la complexité intellectuelle du grand Gainsbourg. Complexité et génie parfaitement représentés dans une mise en...

Watamote: Quand une anti-héroïne vole la vedette

8 novembre 2013

Watamote, c’est le titre abrégé de «Watashi ga Motenai no wa dou Kangaetemo Omaera ga Warui!», qui signifie à peu près: «De toute façon, c’est de votre faute si je ne suis pas populaire!» De façon générale, dans les animes et les mangas, les héros sont dessinés pour ressortir du lot, soit par leur beauté, ou leur force de caractère. Ce n’est pas tout à fait le cas pour Tomoko Kuroki, la protagoniste de la...