Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les plus meilleurs costumes d’Halloween vintage

Halloween, c’est comme le bacon: tout le monde aime ça! Et apparemment, l’amour de cette fête et du porc ne datent pas d’hier, comme en témoigne cette photo ici-bas d’un homme costumé en tranche de bacon en l’an de grâce 1894.

En ce spécial élections/Halloween, le Polyscope vous présente les plus meilleurs costumes vintage, histoire de vous inspirer pour vos futurs partys.

La suite logique à ce merveilleux costume de bacon est un costume d’oeuf (Humpty Dumpty!) porté avec grâce par une demoiselle.

Les deux personnages aux grands yeux me rappellent un peu les Dupont dans Tintin, mais version cauchemar. Je ne sais pas si leur couvre-chef est en papier maché ou autre, mais en tout cas, on peut en apprécier la qualité.

À droite, vous pouvez vous délecter de ce magnifique poulet fier comme le coq qu’il est. Sans blague, c’est une belle volaille. A* pour la pose.

Tout en bas, vous verrez la merveilleuse femme-avion! Le genre de costume qui suscite des compliments, mais qui devient un peu gênant quand on veut utiliser les toilettes.

Numéro 6… Je ne sais pas. Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne sur ce que ce costume représente, écrivez-moi, car je suis perplexe.

Et finalement, les grands gagnants de ce non-concours, le couple de rats au coin inférieur droit de cette page! Sérieusement, ils sont effrayants. Vous imaginez rencontrer ces deux personnes, le soir, dans une rue sombre? C’est le genre de photos qui vous fait dormir avec la lumière allumée pendant un mois. Chapeau.

Pour finir plus sérieusement, n’oubliez pas que vous déguiser en geisha, indiens, ou en n’importe quel costume inspiré de minorités ethniques constitue un acte de racisme accidentel. C’est juste une question de respect des sentiments des gens! Soyez gentils et soyez beaux, et mangez autant de bonbons que vous voulez.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.