Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Poly eRacing remporte la 4e place à la FSAE® electric 2013

Par Poly eRacing

Du 19 au 22 juin dernier se tenait la Formula SAE® Electric à Lincoln au Nebraska. Chaque année, cette compétition rassemble plus d’une soixantaine d’équipes de voitures de course étudiantes des quatre coins de la planète. Cette année, une nouvelle saveur s’ajoutait : la division électrique. En effet, pour la première fois en Amérique du Nord, une compétition accueillait les prototypes électriques. Polytechnique s’est démarquée en terminant au 4e rang.

La compétition à Lincoln, Nebraska, était le point culminant de la saison 2012-2013 pour l’équipe de Poly eRacing. Cette année encore fut chargée en émotions et en rebondissements. En effet, de nombreux retards et pépins techniques ont compliqué la tâche des futurs ingénieurs de l’équipe. Malgré le fait que le véhicule utilisé était celui de l’année dernière, de nombreux systèmes ont été refaits et ceux-ci ont donné du fil à retorde à l’équipe.

Cette nouvelle compétition, de voitures électriques, était évidemment en période de rodage. La fébrilité des juges et des équipes était palpable. Toutefois, sur les vingt places ouvertes pour des équipes et leur prototype électrique, seulement cinq se sont présentées avec un véhicule fonctionnel et assemblé. Ceci témoigne du grand challenge que la construction d’un véhicule électrique de course représente.

L’arrivée sur les lieux et les premières étapes de la compétition se sont bien déroulées pour l’équipe de Polytechnique. Ces premières étapes sont dites statiques, dû au fait que le véhicule n’est pas mis à l’épreuve sur piste. L’équipe Poly eRacing a terminé dans le top 6 dans toutes les épreuves.

Pendant ce temps, tous les étudiants de l’équipe étaient afférés à préparer le véhicule pour les évaluations mécanique et électrique qui doivent être passées avec succès pour avoir accès à la piste et aux épreuves dynamiques. Dû à certains bris, beaucoup de travail les attendait!

Comme l’accès à la zone de compétition fermait le soir venu et afin de profiter au maximum des journées de travail, l’équipe de Poly eRacing continuait de travailler sur le bolide dans le stationnement de l’hôtel durant la nuit. À tour de rôle, les membres allaient dormir entre deux et trois heures puis revenaient au boulot.

Le temps a malheureusement filé trop vite. Les dernières réparations électriques ont finalement été faites, mais trop tard. Après plusieurs tentatives, l’inspection électrique a été passée avec succès. Par contre, pour participer aux courses, il fallait encore passer l’inspection mécanique, le test de pluie, de freins et d’inclinaison. La déception de l’équipe était grande lorsqu’on leur annonça qu’il était trop tard pour faire ces tests.

Parmi les 20 équipes inscrites, une seule a pu participer aux épreuves dynamiques. Néanmoins, Poly eRacing fut la seule autre à réussir l’inspection électrique, pour un résultat final de 4e sur 20. Il est important de noter que ceci fait donc de Poly eRacing la meilleure équipe canadienne, devant l’Université McGill, l’Université de Sherbrooke et l’Université du Manitoba.

Le retour à Montréal s’est fait dans le positivisme et l’enthousiasme. Malgré les déceptions, le résultat est encourageant pour les étudiants de Poly eRacing. La nouvelle saison est présentement lancée et l’équipe dévoilera leur deuxième prototype ce printemps. Un retour au Nebraska et peut-être même en Allemagne sont prévus.

Toute l’équipe de Poly eRacing tient à remercier ses partenaires et les gens qui supportent le projet.

L’aventure se poursuit!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.