Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Radio communautaire paranormale

En ce début d’année, je ne vous parle non pas d’animes, mais d’une série audio anglophone très particulière: ‘Welcome to Night Vale’.

Cette série met en vedette Cecil Palmer, animateur de radio communautaire pour la ville fictive de Night Vale, une petite communauté apparemment située quelque part dans le désert, dans le sud-ouest des États-Unis. Au cours du premier épisode, Cecil commente l’arrivée d’un scientifique à la chevelure magnifique, du nom de Carlos, venu à Night Vale pour étudier les différents phénomènes qui s’y produisent. Et effectivement, d’une perspective extérieure, il se passe beaucoup de choses extraordinaires dans ce coin du désert…

Dans le premier épisode, la construction d’un parc à chien est terminée et les citoyens sont immédiatement avertis que les chiens, comme les gens, n’ont pas le droit d’y entrer. Il faut au contraire l’éviter et surtout, surtout, ne pas regarder les étranges figures encapuchonnées qui s’y promennent.

Les habitants de Night Vale sont particuliers en eux-mêmes. Outre Cecil et Carlos, on retrouve le shérif, la police secrète du shérif, la mairesse Pamela Winchell, John Peters (vous savez, le fermier?), de multiples stagiaires de la station de radio connaissant une fin prématurée, et la vieille femme sans visage qui vit secrètement dans votre maison, pour n’en nommer que quelques-uns.

À part quelques invités occasionnels comme Carlos ou Dana la stagiaire, on n’entend que Cecil dans les épisodes, interprété par l’acteur Cecil Baldwin. Sa voix est étonnante! Attention, elle pourrait vous bercer jusqu’à vous endormir ou vous tenir éveillé en suspend, selon le moment.

Si je devais donner un genre à cette série, je choisirais ‘surnaturel’ en premier, suivi de près par ‘existentialiste’. À titre d’exemple, jetez un coup d’œil aux tweets écrits par les créateurs de la série, Joseph Fink et Jeffrey Cranor (, nightvaleradio). Ça vous donne le ton des les épisodes, d’une vingtaine de minutes chacun. Ils sont actuellement au nombre de 39, et il y en a de nouveaux au début et à la moitié de chaque mois. Récemment, il a été annoncé qu’un livre portant sur l’univers de Night Vale serait publié en 2015. Les fans sont déjà très enthousiastes, comme en témoignent les centaines de dessins et de fanfictions basés sur l’univers de Night Vale. Un grand attrait de la série est la place qu’elle laisse à l’imagination pour l’interprétation des personnages.

Chaque épisode présente également une chanson d’artistes indépendants en guise de bulletin météo. En plus des nouvelles locales permettant de faire avancer l’histoire, Cecil s’occupe aussi du bulletin de circulation et des messages de commanditaires, qui dérivent plus souvent qu’autre chose dans l’horreur paranormale et psychologique.

Et n’oubliez pas : Complétez votre profil et trouvez votre match parfait. Trouvez une personne qui est juste comme vous. Trouvez votre copie exacte. Tuez votre double.

Et maintenant, la météo.

POUR EN SAVOIR PLUS

http://commonplacebooks.com/welcome-to-night-vale/




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.