Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Arena : une compétition qui chauffe!

La compétition organisée jeudi 20 mars par Polycultures fut haute en couleur. Professionnels ou non, les danseurs ont donné leur 100%, dans une compétition où le grand gagnant remportait 200$.

La musique, l’ambiance, l’énergie! Arena est vraiment un événement à ne pas manquer. Une arène similaire aux rings de boxe remplissait la rotonde, illuminée par des projecteurs de couleurs, et animée par un DJ au bon goût. En attendant que les participants arrivent, Polycultures vendait un repas abordable, laissant le temps aux curieux et aux passants de s’assembler. La musique de fond donnait envie de monter sur le ring et danser, mais ce sentiment allait bientôt disparaître en voyant le calibre des danseurs.

La compétition a commencé plus tard que prévu, mais pour ouvrir le bal, une troupe de 7 filles sont montées dans le ring. Dès les premiers beats, il est évident qu’elles avaient pratiqué leur chorégraphie à la perfection. Toutes mettent une telle énergie dans chacun de leur mouvements, épousant à la perfection le rythme dicté par la chanson qui n’en finissait plus de modifier son tempo. Dans un tonnerre d’applaudissements, elles terminent leur danse, et le ring est cédé aux compétiteurs de la coupe AEP, soit seulement Polyjeux et Polycultures, avec deux représentants chacun (2 masculins pour Polyjeux et duo mixte pour Polycultures).

Une fille tourne la bouteille, et c’est aux membres de Polyjeux de commencer. Le premier représentant offre une performance impressionnante, mais la réponse par Polycultures était légèrement meilleure. Dans le second round, par contre, la danse provocatrice et assumée par Polycultures a définitivement su trancher, remportant la compétition de la coupe AEP en danse.

Mais place à la compétition annoncée. La grande majorité des danseurs viennent de l’UQAM. Tous en Hip-Hop (malgré qu’un volet Dancehall était disponible), il y a trois femmes et 5 hommes. Tous sont assignés à un compétiteur, et des batailles 1 contre 1 commencent. Afternoon, avec son afro et sa confiance, remporte tous ses round, ainsi que Samantha, avec son énergie et ses expressions vivantes. Kapi est impressionnante avec ses mouvements, alors qu’Adrien n’hésite pas à se jeter au sol pour rendre sa chorégraphie plus frappante. Les 8 compétiteurs passent à 4, puis à 2, dans un affrontement final. Afternoon remporte la première place, gagnant le grand prix de 200$, et Samantha rafle la seconde place, ayant le 100$ attribué à la seconde place.

Le calibre de la compétition, tant au niveau du talent des danseurs qu’au niveau de l’organisation impressionnante assumée par Polycultures, a su faire de cet événement une compétition électrique. L’audience repartait avec un cœur qui dansait, et plusieurs sont montés sur l’arène par la suite, ainsi que lors de la pause, impressionnant même les compétiteurs.

Je souhaite à tous d’y participer l’année prochaine, ou tout du moins, y assister. Impossible de le regretter!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Entrevue avec Achdé, dessinateur de Lucky Luke

9 juillet 2010

Il a le physique d’Obélix, la gentillesse et la sympathie d’un Spirou, prend des décisions à la Largo Winch, se pose les mêmes questions que Jules et pourtant il est bien le père « adoptif » de Lucky Luke. Achdé a adopté Lucky Luke un été de 2001, quand ce dernier a perdu son créateur, son géniteur Morris, qui l’avait fait naitre 55 ans plus tôt. Rien ne destinait le petit Achdé, Hervé Darmenton de son...

DARKSIDE en spectacle

24 janvier 2014

Cocktail d’électro et guitare rafraichissant au théâtre Corona le 14 janvier dernier. DARKSIDE est le fruit de la collaboration entre Nicolas Jaar et Dave Harrington. La réputation de Jaar en tant que DJ le précède, et il profite de son ami d’université pour se diversifier. Ce dernier accompagne les sons aériens et basses profondes du DJ avec sa guitare électrique. Petit historique Leur premier projet consistait en un remix intégral du dernier album de Daft...

Hommage aux Beatles à Las Vegas

25 septembre 2009

Las Vegas m’ouvrait toute grande ses portes de casino le temps d’une fin de semaine. Début d’un trip de deux semaines qui allait m’apporter à Los Angeles et San Francisco, un passage dans la ville du vice était plus que nécessaire pour goûter aux plaisirs culinaires, nocturnes et culturels (car les trois sont très possibles) de cet étrange paradis désertique du casino et de l’hôtel. Malgré une visite d’hélicoptère au-dessus du Grand Canyon et...