Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

À la découverte de la maîtrise cours

Après la maîtrise recherche et le doctorat, le Polyscope poursuit ses entrevues de cycles supérieurs. À la rencontre cette semaine de Atout Carré, étudiant français en double diplôme, inscrit à la maîtrise cours en génie mécanique.

On commence par un petit laius administratif. La maîtrise a pour but d’approfondir les connaissances technologiques et scientifiques en génie. Si on se réfère au site de l’École Polytechnique, le profil recherche (voir l’entrevue du Polyscope Volume 47, Numéro 8) favorise le développement de la composante scientifique et la formation du candidat par l’approfondissement des connaissances etl’initiation à la recherche. La maîtrise cours, auquelle on s’intéresse aujourd’hui, favorise le développement de la composante professionnelle et la formation du candidat par l’approfondissement des connaissances et l’acquisition d’une spécialité. C’est 45 crédits, dont quinze peuvent être consacrés à un projet ou à des stages.

Maintenant que les bases sont posées, nous pouvons débuter notre entrevue. Atout Carré s’est gentiment porté volontaire pour répondre aux questions de son journal favoris.

 

P Dans le cadre de ton double diplôme avec une Grande École d’ingénieurs en France, qu’est-ce qui t’a incité à venir poursuivre tes études à l’École Polytechnique de Montréal?

ADéjà je voulais partir en échange en dehors de l’Europe depuis longtemps. Ce qui m’a incité à venir c’était la renommée internationale de cette École, les forts liens existants entre le Québec et la France et les frais d’échanges très faibles comparés aux USA par exemple.

 

PPourquoi avoir choisi de faire une maîtrise cours pas une maîtrise recherche?

AJe ne voulais pas faire une maitrise recherche car je souhaitais réalisé un stage dans le monde industriel au lieu de travailler en laboratoire. Je souhaitais aussi continuer à suivre des cours pour compléter la formation que j’avais déjà eu en France.

 

PTu effectues actuellement un projet de 15 crédits répartis sur une année. Explique nous simplement ton projet?

AJ’ai commencé officiellement mon projet en janvier 2013 avec un professeur de Polytechnique et une professeure de l’ETS. Mon projet porte sur l’optimisation d’un fuselage d’avion autoportant de section elliptique en matériau composite.
Enfin ça c’était au début. La partie composite est très réduite finalement.
Dans un cylindre circulaire sous pression à épaisseur constante, la contrainte dans l’épaisseur est constante. Si tu prends un cylindre elliptique sous pression à épaisseur constante, la contrainte en tous points de la structure varie.
L’idée c’est de faire l’inverse : on fait varier l’épaisseur en tous points de la structure pour avoir une contrainte constante dans toute l’ellipse.

 

PQu’est-ce qui te passionne dans ce projet?

 

AAu cours de ce projet j’ai donc fait des calculs de structures, quelques calculs de composites et j’ai utilisé les éléments finis avec ANSYS.
A l’origine, ce qui m’intéressait dans ce projet c’est que l’idée était simple, que ça s’appliquait aux composites (je suivais deux cours de composites au moment de mon choix) et que ce sujet pouvait être utilisé dans d’autres domaines que l’aéronautique. Je pensais aussi que mon expérience en éléments finis me serait très utile et je ne me suis pas trompé.

 

PQuelle est ta journée type?

 

 

APour cette session, je suis en stage chez Bombardier Aéronautique, je suis aussi les trois derniers cours de ma maitrise et je rédige mon rapport de maitrise. Je vais chez Bombardier presque tous les jours de 8h à 17h. Le jeudi je vais en cours à Poly toute la journée. Je travaille sur mon article de maitrise aussi.

 

PComment as-tu eu ton stage?

 

AJe suis en stage depuis janvier jusqu’à juin. Le stage est subventionné par l’organisme de bourse MITACS, j’ai pu obtenir ce stage suite au travail réalisé sur mon projet et à mon professeur. Je fais des éléments finis la plupart du temps dans le département de calcul de structures.

PQue comptes-tu faire après la maîtrise?

 

AJ’ai pensé un moment à une thèse, on m’en a proposé, rien n’est sûr pour l’instant, mais je vais sûrement aller en entreprise. Pour le lieu je n’ai pas vraiment de préférence. Pour l’entreprise, je n’ai pas de préférences non plus. Les avions c’est beau mais il n’y a pas que ça non plus ! Je m’intéresse aussi à des entreprises du monde de l’énergie comme Hydro-Québec par exemple.

PQuestion bonus pour terminer l’entrevue. La mécanique, c’est pas un truc de gars? Comment faire venir les filles?

AJamais de la vie !! Sur ce sujet, je pense que le principal problème c’est la psychologie. En caricaturant, beaucoup pense « mécanique = voiture = gars » mais c’est faux !
Je pense que si on changeait le nom de cette spécialité il y aurait plus de filles. En biomédical il y a beaucoup de filles, l’application n’est pas la même certes, mais les modèles et les outils utilisés sont très proches de ceux de la mécanique.
Après chacun fait ce qu’il veut bien sûr, je ne critique aucun choix.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Le Polyscope en PDF+

Dans la même catégorie

Elle était mouillée, cette journée

30 août 2013

Petite chronique sur la première édition du show de la rentrée de l’AEP.   Le 22 août dernier se tenait au stationnement de Poly le spectacle gratuit de rentrée. Débutant à 16h, les étudiants pouvaient apprécier différentes prestations artistiques. Fait intéressant, l’accès au site était gratuit pour les employés de l’école et les étudiants. Ces derniers pouvaient même venir accompagnés d’un ami. Marco et les Torvis, un sympathique groupe au style un peu folklorique faisant...

Poly-Tri

27 février 2015

Participant à la vague écologique, Polytechnique s’apprête à faire le pas vers une meilleure gestion des déchets. L’utilisation de bacs de recyclage et de composte fait partie des projets résultant de la nouvelle politique de développement durable de l’université. L’utilisation de différents postes de tri dans les lieux publiques n’est pas un usage courant au Québec. Nous faisons piètre figure dans ce domaine. Au Nouveau-Brunswick, l’utilisation des bacs de tri est disponible même sur la...

Les mystérieuses championnes

11 octobre 2013

L’équipe de hockey féminin des Carabins a connu une excellente saison l’an dernier et brille de ses différents exploits. Voici ici un historique de la progression de cette équipe depuis sa création. Quoi ? Les Carabins ont une équipe féminine de hockey, et une qui performe bien d’ailleurs; voilà ce que je me suis dit en lisant un article sur la victoire des Carabins contre l’équipe de McGill à la finale provinciale des séries éliminatoires...