Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

L’importance du vote

Nous sommes en période d’élection et c’est le temps de s’intéresser aux votes. En effet, il vous faudra choisir à qui vous allez donner votre vote. Que ce soit pour L’AEP ou pour les élections provinciales, il va vous falloir trouver quel politicien vous inspire le plus.

Ça fait 1,5 ans que nous devons subir la première ministre en place. Puisqu’il est difficile de tout aimer dans un programme politique, je suis sûre que certaines parties de son règne vous ont fâchés même si vous aviez voté pour elle. C’est maintenant le temps de prendre une décision et de voter pour le politicien le moins pire du lot. De cette façon, il y aura un imbécile au pouvoir, mais ce sera un imbécile que vous aurez choisi! L’autre chose qui peut se passer, c’est que votre imbécile personnel ne soit pas élu. Vous pourrez donc vous vanter dans les soupers de familles que le politicien que vous avez choisi n’aurait pas fait ce genre de conneries!

Je trouve qu’il est difficile d’entrer dans la vie politique sans être le groupie d’un parti politique. Tous les partis demandent une fidélité à toute épreuve de la part de ses membres proches. J’ai l’impression que le parti n’encourage pas les prises de paroles et les idées des membres. Je n’aurais pas envie de perdre mon identité personnelle et mes idées pour un parti dont l’unique but est de prendre le pouvoir. Par contre, je suis tout à fait prête à prendre le temps de choisir quel groupe de groupies vont avoir mon vote. C’est le seul choix politique que je peux faire sans devoir me battre pour entrer dans un parti.

Si vous ne vous intéressez pas à la politique, c’est encore mieux! En effet, la politique est géniale car elle demande votre attention peu souvent. La politique vous demande de l’attention une fois aux 2 à 4 ans, puis elle vous laisse tranquille. Puisque vous devez voter, vous n’avez qu’à demander à vos amis politico-intéressés de vous donner les quelques infos dont vous avez besoin. Si vous n’avez pas d’amis qui s’intéressent à la politique, vous pouvez toujours me faire une demande spéciale pour que je vous en parle. Ça va me faire plaisir.

Bien que je sois un peu cynique dans mes propos, il ne faut pas croire que je ne suis pas sérieuse. Je crois qu’il est important de pouvoir voter et que vous avez tout intérêt à le faire. De plus, nous aurons une journée de congé pour faire le vote alors vous devriez en profiter pour donner votre avis.

En ce qui concerne les élections de l’AEP, ce n’est pas moins important. J’ai toujours peur que ce vote soit un concours de popularité où celui qui a le plus d’amis ait la chance d’être élu. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de campagne électorale et le peu d’information que vous aurez sur les candidats, ce sont les 200 mots écrits dans cette édition du Polyscope. C’est d’autant plus important de se tenir au courant et de lire ce texte afin d’avoir la meilleure idée possible des idées de ceux qui se présentent.

Je ne suis pas une grande amatrice de l’AEP dont je désapprouve certaines méthodes. Par contre, je suis consciente de l’importance de cette institution dans Polytechnique. Je sais que la qualité de notre vie étudiante dépend de ce groupe et je trouve qu’il est important de s’assurer que l’AEP restera organisée longtemps. Puisque les décisions de l’AEP se font généralement à huis-clos, il faut profiter de toutes les occasions où notre association étudiante nous permet de donner notre opinion.

Bref, que ce soit à Québec où à Poly, que la politique vous intéresse ou pas, prenez la peine d’aller voter pour le parti que vous aimez le plus ou que vous détestez le moins.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Une baleine a échoué devant ma porte

19 septembre 2002

Ce matin, vous ne me croirez pas, une baleine a échoué devant ma porte. Je n'ai pas voulu la déranger. J'ai cru qu'elle avait passé la soirée dans Dieu sait quel bar et qu'elle s'était retrouvée là par inadvertance. J'ai même eu l'outrageante idée que cette pauvre bête prenait un somme devant chez moi. Mais le soir, revenu de Poly, l'animal gisait à ma porte, inerte. Je compris là seulement qu'elle ne se sentait...

Les échecs de la semaine

12 février 2010

Je tiens à vous avertir, ne soyez pas déçus, il ne s’agit pas ici d’un article sur les échecs au sens « fails » de la semaine, mais plutôt des échecs au sens des bourdes qui sont survenues dans le domaine des médias au cours de la semaine. Désolé pour tous les amateurs de fails, si vous désirez vous enquérir des derniers développements dans le domaine de pointe des fails, vous pouvez contacter notre chroniqueur Mathieu...

Pique, le nouveau spectacle de Robert Lepage

17 janvier 2014

Scénariste et metteur en scène accompli, Robert Lepage s’est attiré les louanges de la presse internationnale. Après une tournée en Europe, la pièce tant attendue est en représentation à Montréal jusqu’au 25 janvier, suite à quoi une autre pièce lui succédra.   En effet, Pique n’est que le premier opus d’une suite de 4 spectacles, chacuns explorant une facette de l’histoire. Coeur, le prochain spectacle, suivra de près, en représentation du 30 janvier au...