Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Une vision presse-bit

Aperçu article Une vision presse-bit
Cliquer pour agrandir
 (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
© www.brokenarrow.fr

Un ami passionné de comics m’expliquait récemment l’intégration récente de ce sujet dans la société : tandis que l’univers de super-héros se trouvait très marginal et dans l’ensemble rejeté il y a quelques années, la sortie des films Marvel/DC a changé la perspective en rendant le domaine plus populaire et accessible. Qu’en est-il alors de l’informatique? C’est ce que nous allons voir...

Par Yann Mougenel

Tout comme les comics, la perception de l’informatique a bien changé à travers les petits et grands écrans. Matrix est l’un des piliers servant de transition, nous sommes alors passés de programmeurs mâles, boutonneux, à cheveux gras et fortement introvertis à des représentants moins risibles, allant du divin Chris Hemsworth à la blonde sulfureuse, en passant par le jeune drogué révolutionnaire.

Pour illustrer ce changement, le jeu du tableau ci-contre vous permettra de tester vos connaissances de films/séries : retrouvez la description de chaque personnage.

Un changement en somme plutôt positif me direz-vous… Oui effectivement, si on se limite au domaine audiovisuel. Car pour le reste les mentalités évoluent lentement, et bien que l’informatique soit de plus en plus répandue dans notre quotidien, bien qu’il s’agisse du vecteur de changement majeur de notre société, il n’en demeure pas moins mal perçu par cette dernière.

J’apprécie ainsi toujours l’ironie de me faire catégoriser « d’addict » lorsque je parle de nouvelles technologies par une personne qui alterne ses journées entre Candy Crush et Facebook. « Oui mais si l’informatique ne m’intéresse pas? » me dira-t-on. Et bien cela est ton droit, moi-même je ne m’intéresse que très peu à la médecine, pourtant je respecte ce domaine et admet volontiers les enjeux qui en découlent.

Et c’est justement là que je veux en venir : les nouvelles technologies sont bien plus qu’un débat de quel est le meilleur système d’exploitation, ou langage de programmation. Il s’agit de polémiques actuelles qui méritent l’attention de tous, qui relèvent d’ailleurs plus de philosophie que d’informatique. Voici donc une liste non exhaustive de problèmes aussi importants que d’actualité, et qui peuvent largement mériter un brin (sinon deux) de réflexion :

 La liberté du Net

Internet étant le moyen de communication le plus répandu à notre époque, qu’est-ce qui garantit sa neutralité? Cela est-il suffisant contre l’hégémonie des quatre géants (Facebook, Google, Microsoft et Apple)?

 Le droit de possession

Avec l’apparition du téléchargement illégal, le droit d’auteur a pris un coup fatal et a du mal à se redéfinir à travers les nouvelles technologies. De la musique aux séries, en passant par les films et les livres numériques, les discussions de droit d’auteur sont souvent compliquées autant par un gouffre générationnel que par une fixation sur le profit engendré.

 L’écoute de vos activités

De nombreux scandales surgissent chaque année concernant les écoutes des services de renseignements. Pourtant les réactions sont faibles face à ces révélations, et on en devient presque accoutumé. À tel point qu’il m’arrive d’être distrait et de mettre automatiquement la NSA en copie de mes courriels.

 Les publicités

On s’accorde tous sur la nuisance de certaines publicités sur le web. Qu’il s’agisse d’un régime révolutionnaire, de rencontrer une inconnue près de chez vous ou encore d’agrandir votre sexe, les pubs sont aussi inspirées qu’intrusives. Il suffit alors d’installer Adblock Plus et le tour est joué… Seulement, le financement des sites passe bien souvent par la pub, il s’agirait donc de trouver une solution ou un équilibre pour que ces derniers ne se tournent pas vers la vente d’information (quelle transition!).

La vente d’informations personnelles

Votre sexe, votre âge, votre adresse, vos recherches sur Google… Tout cela intéresse fortement les entreprises, qui sont d’ailleurs prêtes à payer le prix fort pour les acquérir. Que vous soyez prudes ou non concernant votre vie privée, il est toujours intéressant de se renseigner sur ce trafic de données et les utilisations qui en résultent.

 Bref, pleins de sujets complexes qui peuvent faire de bons débats. Car même s’il n’est pas nécessaire d’avoir une opinion là-dessus, ou même de devenir du jour au lendemain un membre actif d’Anonymous, il convient de se renseigner un minimum sur ces dilemmes d’actualité. En effet, il en découle directement les notions de liberté individuelle et de liberté d’expression, ce pour quoi des millions de Français sont descendus dans la rue en janvier dernier. Une attention collective et régulière reste le meilleur moyen pour que l’excellent roman 1984 ne passe pas du rayon science-fiction au rayon livres d’histoire.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.