Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Débat des Candidats

Afin d’éclairer la jugement politique de la population estudiantine de Polytechnique Montréal concernant les élections fédérales imminentes, l’Association des Étudiants de Polytechnique organise un débat qui se déroulera le 17 septembre prochain à 12h30 dans l’amphithéâtre Bell.

L’AEP convie les étudiants et le personnel de Polytechnique Montréal à assister à un débat qui mettra en scène cinq représentants des principaux partis aux élections fédérales du 19 octobre 2015. Trois axes seront abordés en priorité soit le financement de la recherche, l’environnement et le développement durable ainsi que le contrôle des armes à feu.

La discussion débutera par une brève présentation des candidats et des plateformes des partis et se poursuivra sur trois questions visant spécifiquement les thèmes sélectionnés. Chaque représentant aura une minute pour énoncer sa réponse. De plus, advenant une attaque directe à un parti opposé, le participant lésé se verra attribuer trente secondes supplémentaires afin de répliquer. L’objectif étant de favoriser un débat d’idées constructif et d’enrayer l’adversité.

S’en suivront quelques interrogations choisies préalablement parmi celles qui auront été reçues via le sondage de l’AEP. Celui-ci a été envoyé à tous par courriel et est accessible à l’adresse bit.ly/DebatPoly2015. À la lecture de cet article, vous êtes donc encouragés à répondre à cette enquête afin d’orienter la discussion selon vos intérêts.

Enfin, le débat se conclura par une séance de questions libres provenant de l’assistance. Rendez-vous donc à l’amphithéâtre Bell à 12h30 le 17 septembre prochain. C’est l’occasion d’affiner ses connaissances des différentes plateformes électorales sur des enjeux qui touchent particulièrement les étudiants de Polytechnique et ainsi de faire un choix éclairé le jour du scrutin.

 

Parti Conservateur: Rodolphe Husny rodolphehusny.conservateur.ca
Comptable de formation et diplômé de HEC Montréal, il se présente à Outremont pour la seconde fois comme candidat Conservateur. Durant les quatre dernières années, il a travaillé à Ottawa au ministère du Commerce international. Il a contribué à plus de 50 missions économiques du Canada, aux négociations et à la conclusion d’accords de libre-échange avec l’Union Européenne et la Corée du Sud, et à la croissance de nos exportations vers la Chine. Il a également travaillé à définir un programme de support spécifique aux petites entreprises pour l’exportation, pour que celles-ci puissent tirer pleinement avantage des 44 accords de libre-échange du Canada, dont 39 ont été conclus sous le leadership du Premier ministre Stephen Harper.

 

Parti Libéral: Marc Garneau marcgarneau.liberal.ca
Marc Garneau est le candidat libéral dans Notre-Dame-de-Grâce–Westmount et il représente la circonscription de Westmount—Ville-Marie depuis 2008. Titulaire d’un baccalauréat en sciences du génie et d’un doctorat en génie électrique, Marc a d’abord travaillé comme ingénieur de systèmes de combat dans la Marine canadienne. C’est toutefois en tant que premier astronaute canadien à aller dans l’espace qu’il s’est fait connaître du grand public. Il a ensuite occupé diverses fonctions, dont celle de président de l’Agence spatiale canadienne jusqu’à son entrée en politique fédérale en 2005. En plus d’être l’auteur de plusieurs résolutions, Marc a été porte-parole libéral pour l’Industrie, la Science et la Technologie et les Ressources naturelles. Il a également été représentant du chef libéral au Québec puis leader libéral à la Chambre des communes. À l’heure actuelle, il est le porte-parole libéral pour les Affaires étrangères et la Francophonie.

 

NPD: Rosane Doré Lefebvre rosanedorelefebvre.npd.ca
Rosane Doré Lefebvre travaille tous les jours à défendre les citoyens de la circonscription d’Alfred-Pellan à Laval. Elle a fait sa place au sein de ses collègues en leur prouvant qu’une jeune politicienne peut travailler avec fougue et passion. Elle est bachelière en science politique et géographie de l’Université de Montréal. Peu après son élection en 2011, elle est nommée porte-parole adjointe en matière de sécurité publique. À ce titre, elle s’est chargée de dossiers liés à la sécurité frontalière, le réseau canadien de pénitenciers, les services policiers fédéraux et la sécurité nationale. Elle a d’ailleurs hautement critiqué la fermeture de l’Établissement Leclerc, qui se situe dans la circonscription.

Appuyée par différents regroupements de sages-femmes, Rosane a déposé un projet de loi visant à désigner une journée nationale de la sage-femme. Ce dernier a été adopté à l’unanimité par la Chambre des communes le 6 février 2015.

 

Bloc Québécois: Catherine Fournier catherinefournier.quebec
Catherine Fournier est candidate du Bloc Québécois dans Montarville où elle y fait campagne depuis maintenant 15 mois. Elle est dîplomée en science économique de l’Université de Montréal et a été blogueuse et chroniqueuse, notamment à la radio FM 103.3 et au Huffington post. Elle cumule les implications dans les divers organismes du mouvement souverainiste, notamment comme conseillère au Bureau national du Bloc Québécois, de OUI-Québec, de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et du Réseau Cap sur l’indépendance. Elle est présentement responsable au contenu au Forum jeunesse du Bloc Québécois. Lors de ses études elle a été présidente du Mouvement des étudiants souverainistes de l’Université de Montréal (MÉSUM) et conseillère sur plusieurs comité jeunesse du Bloc Québécois.

 

Parti Vert: Daniel Green greenparty.ca/fr/daniel-green
Reconnu comme scientifique de l’environnement et dirigeant communautaire, Daniel Green apporte un bagage de connaissances et d’expériences au Parti vert du Canada, tant comme chef adjoint que candidat dans la circonscription de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs. Il possède une formation universitaire en sciences biologiques et en science de l’environnement. En tant qu’expert en protection de l’environnement, Daniel s’efforce depuis plus de trente ans de réduire et de surveiller l’incidence des matières toxiques. Daniel s’est attaché en particulier à vulgariser la connaissance scientifique dans le domaine de l’écotoxicologie en gérant des programmes de sensibilisation et d’information publique. De 1980 à 2000, Daniel a dirigé la Société pour Vaincre la Pollution (SVP), l’un des groupes écologistes pionniers du canada. Durant son mandat, il a publiquement pris position sur presque tous grands enjeux relatifs à la contamination de l’environnement touchant le Québec et le Canada.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.