Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Mais où en est la Vitrine étudiante?

C’est la question qu’on peut se poser en voyant l’état du 2ème étage du Pavillon principal.

D’abord prévus pour être terminés avant la rentrée, les travaux de réaménagement du Foyer du 2ème étage tardent. Que s’est-il passé pendant l’été pour que rien ne soit prêt? Pas grand-chose selon certains étudiants ayant passé leur été à Poly pour des cours ou un stage.

 

Pour rappel, la Vitrine étudiante est le nom donné à la refonte du Foyer du 2ème étage, qui englobera l’AEP ainsi que les comités avoisinants, comme Le Polyscope ou la radio étudiante Polyrad. Par la même occasion, les bureaux du SEP (Service aux Étudiants de Polytechnique), le café et les espaces de travail seront repensés.

La plus grosse phase de ces travaux d’envergure devait initialement débuter le 1er mars 2014, mais avait été avancée au 1erfévrier quand il avait été découvert que les plafonds contenaient plus d’amiante que prévu… rien de quoi s’inquiéter!

Par conséquent, les bureaux du Polyscope avaient été déménagés à la force de nos bras (merci au Service des Immeubles pour l’aide inexistante) dans le local C-334, puis dans la salle du Conseil d’Administration quand ce fut au tour de l’AEP de bouger et de prendre notre place.

Nous n’avions pas à nous plaindre : ce grand local pour nous tous seuls! Jusqu’à ce que l’on apprenne que l’on serait rejoints par le comité des Jeux de Génie, Polydébat, et tout le matériel de Polyrad et de Poly-TV. Avez-vous idée de la place que tout ça prend?! Autant vous dire qu’on est serré.

 

Mais une lueur d’espoir s’offre à nous : la future Vitrine étudiante!

Des locaux tous neufs, un aménagement complètement revu, un design exceptionnel, bref, un peu de modernisme dans ce bâtiment des années 60.

Seulement voilà, les comités en question n’ont jamais été consultés. Et impossible de voir les plans d’aménagement intérieur du SDI. Et l’AEP n’est pas plus au courant. Aucune vue d’artiste de l’intérieur des locaux. Les seuls documents disponibles à la consultation sont les plans techniques et les rendus finaux extérieurs.

Les équipes de Poly-TV, de la radio ou du journal n’ont encore aucune idée à quoi leur nouveau local ressemblera. Ayant laissé la majorité de son mobilier dans l’ancien local lors du déménagement, Le Polyscope est en droit de se demander combien de sofas nous aurons, combien de bureaux, si des tableaux blancs ou des babillards, essentiels à notre fonctionnement, seront installés, mais surtout qui paiera pour toutes ces dépenses. Une seule chose est sûre : le mobilier devrait être vissé au sol! Comme dans les centres pénitenciers. Serait-on des délinquants maintenant?

Autre rumeur, l’École avait prévu l’installation de plusieurs écrans de télévision, mais par manque de budget, cela devra attendre!

 

D’après les exécutifs de l’AEP, les travaux devraient être finis d’ici décembre. En attendant, Le Polyscope continuera à publier votre journal préféré depuis son placard à débarras.

L’espoir fait vivre, dit-on…




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.