Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Malala Yousafzai

Malala Yousafzai est la jeune femme qui a reçu le prix Nobel de la Paix cette année. La cérémonie qui devait en faire une citoyenne canadienne d’honneur a été annulée à cause de la fusillade à Ottawa.

Pour compenser un peu, je vais faire un petit résumé de son parcours. En effet, je trouve que c’est une femme impressionnante qui mérite bien une page complète dans le Polyscope! Il y a très peu d’adolescente de 17 ans qui ont eu le prix Nobel. Je vais donc me faire plaisir avec ce petit texte qui résume en peu de mot l’engagement et ses répecutions sur une adolescente pas comme les autres.

C’est à 11 ans que Mme Yousafzai s’est fait connaître du grand public avec un blog intitulé «Journal d’une écolière pakistanaise» où elle parle de sa situation de fille qui essaies de s’instruire. Elle parle aussides Talibans qui ont pris le contrôle de sa région et ont brûlé l’école pour jeunes filles.
Dans son blog, elle apparait dans des vidéos et témoigne des injustices qu’elle vit dans le nouveau régime pakistanais. En particulier, elle parle de la peur qu’elle partage avec les autres jeunes filles de l’école. Elle parle des risques qu’elles prennent en allant à l’école qui commence par les brûlures à l’acide sulfurique et qui va jusqu’à la mort.
On peut voir plusieurs reportages sur son milieu de vie, son école, sa famille. Elle raconte son quotidien et parler de ce qu’elle souhaite pour sa région. Rapidement, son blog est devenu chargé de lettres qui lui sont adressées. Plusieurs jeunes filles qui vivent dans des conditions difficile lui envois leur version de leur éducation. Le site s’est changé en plateforme de rencontre où différentes jeunes filles s’expriment au sujet de leur éducation. On y retrouve des gens de la Serbie, du Zimbabwe, Pakistan etc.

En 2012, elle est victime d’une tentative d’assassinat à la sorte de son école. Un homme armé entre dans l’autobus où elle est assise, demande aux jeunes filles qui est Malala, tire sur elle et l’atteint à la tête. Elle retourne chez elle après 4 mois d’hospitalisation.
C’est à partir de ce moment qu’elle devient un des symboles les plus frappants de la lutte pour les droits des femmes à l’éducation. Malgré cet attentat, elle recommence à promouvoir l’éducation et à se battre pour ses droits.

En 2013, les pronostics désignaient Malala comme récipiendaire du prix Nobel de la paix mais contre toutes attentes, c’est l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques qui remportent le prix. Pourtant rien n’est perdu, et Malala continu sa lutte pour le droit des femmes et c’est en 2014 qu’elle recevera le prix Nobel de la paix.
Depuis, tout le monde veux une photo avec Malala, de Barack Obama à la Reine d’Angleterre, on trouve des photos du plus beau gratin politique mondiale une adolescente pas comme les autres! Harper ne fait pas exception à la règle. En effet, notre premier ministre préféré avait l’intention de nommer Mme Yousafzai citoyenne d’honneur du Canada. Malheureusement, ce qui s’est passé mercredi à changer les plans de Stephen Harper mais ça ne m’empêche pas d’être un peu triste.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.