Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Visite au Salon de l’Auto de Montréal

Le début de la nouvelle année, pour les amateurs de voitures, rime aussi avec un évènement majeur : le Salon International de l’Auto de Montréal (SIAM). Ce dernier ayant eu lieu la semaine passée, Le Polyscope vous propose donc ses impressions de cette édition 2015, ainsi que ce qu’il y avait à voir pour ceux n’ayant pas eu la chance d’y assister.

Comme c’est le cas depuis environ 5 ans, la visite débute au 7ème étage; jadis on y retrouvait les voitures exotiques du prix d’une maison unifamiliale située à Terrebonne.

Cette année, on retrouvait Kia et Mitsubishi. Plusieurs se demandent pourquoi Mitsubishi n’est pas en processus de faillite. À part le nouveau Outlander, qui n’a rien d’impressionnant, aucun nouveau modèle à leur kiosque. Par ailleurs, la grosseur de leur kiosque reflétait bien leur volume de vente. Le constructeur aurait besoin d’un vent de fraîcheur.

Chez Kia, mentionnons la K900, une grosse berline de luxe valant 72 000 $. Un prix qui fait sursauter venant d’une compagnie qui proposait des voitures médiocres au début des années 2000.

Les visiteurs étaient par la suite dirigés vers le 2ème niveau du parcours, soit le 5ème étage.

 

5ème étage

Par la suite, on se retrouve face au constructeur Audi. Déception face à la nouvelle A3 qui possède le triste titre de tableau de bord le plus laid de l’industrie. De plus, ce dernier est en plastique gris et lugubre, on se croirait à l’intérieur d’une voiture GM de 1980. Coup de cœur à la S8 avec son intérieur sportif et de qualité. Plusieurs critiqueront son prix élevé (146 000 $). Toutefois, comme il s’agit d’une grosse berline de luxe (et sportive) avec tout le savoir-faire allemand de Audi, le prix est justifiable.

En face, Jaguar et Land Rover proposaient plus ou moins la même chose que les années précédentes, à l’exception notable d’une nouvelle berline à caractère sportif.

Le prochain kiosque fut celui de la marque Subaru. Ce dernier proposait sa nouvelle STi, qui n’a plus rien d’une STi malheureusement.

Les marques de luxe Lincoln, Buick et Infiniti suivaient. Buick propose des voitures intéressantes et de qualité pour la catégorie. On pouvait dire la même chose chez Infiniti, bien que la qualité intérieure n’est pas encore rendue au niveau des autres compétiteurs (tel que Lexus). Lincoln, afin de réduire les coûts, a choisi de mettre du tissu là où on ne pouvait pas trop voir le cuir (vous savez, cette espèce de trou entre le siège et la console centrale où ce qu’on y échappe disparait à tout jamais). Cela fait très « pauvre » pour une division qui se vante de faire des voitures de luxe.

À la fin du niveau, on pouvait admirer les Porsche, tous barrés, mais heureusement pas derrière des barrières comme lors des éditions précédentes du SIAM.

 

Surprise chez GM

Au dernier niveau du parcours, les nouveaux camions GM posèrent devant l’entrée. La grosse vedette chez eux était sans l’ombre d’un doute la nouvelle Corvette Z06. D’ailleurs, une masse incalculable de gens étaient attroupés autour de la Corvette « de base ».

Alors que nous (mon associé et moi) étudions la Cruze avec moteur diesel, un représentant nous a offert un essai routier. En effet, la voiture était disponible dans le stationnement du Palais des congrès, prête à être conduite par des acheteurs potentiels. Ceci fut une première pour moi et j’espère bien renouveler l’expérience dans les futurs salons. Durant une quinzaine de minutes, il nous a donc été possible de mettre la pédale au plancher sur l’autoroute Bonaventure. Bien entendu, un représentant nous accompagnait. Bref, cette fabuleuse expérience fera l’objet d’un prochain article.

Retour au salon

Le passage chez Toyota a permis de faire l’essai des nouveaux Highlander et Avalon. Cette dernière était très surprenante avec un intérieur au design audacieux avec une qualité d’assemblage typique de Toyota. Le confort de cette berline se retrouvait d’ailleurs dans le nouveau Highlander. Ce dernier devrait continuer d’être la référence dans la catégorie des utilitaires sports intermédiaires. Un concept à caractère sportif trônait à l’entrée du kiosque de la marque : la FT1.

Chez Honda/Acura, j’étais très intéressé par le HR-V (une première canadienne), mais celui-ci était sur un plateau, interdit d’approche.

De l’autre côté, mention honorable au nouveau Ford Edge bien construit et très confortable. En fait, tous les véhicules présentés chez Ford étaient bien construits et prometteurs d’un bel avenir.

Chez Volkswagen, la Jetta porte bien son nom, car elle sera « jetable » dans quelques années. Attention je n’ai pu qu’essayer le modèle de base. Le modèle GLI est à vérifier.

Le véhicule le plus confortable du salon est sans aucun doute le Lexus NX avec ses bancs offrant un excellent support lombaire, ainsi que latéral. Malheureusement, les nouvelles Lexus ont une devanture trop agressive.

Chez Mazda, des robots se promenaient entre les voitures exposées afin de partir une conversation avec les visiteurs; cela faisait un peu peur, je dois l’avouer. Sur la quinzaine de voitures à leur kiosque, la moitié était des Mazda3.

Les gens de Volvo, comme il est déjà arrivé dans le passé, ont décidé ne pas exposer leurs voitures cette année. Cette décision a affecté non seulement le SIAM, mais aussi d’autres salons au pays.

 

Bref, cette édition 2015 manquait un peu de nouveautés. Cependant, comme les organisateurs n’ont pas de pouvoir là-dessus, ils auraient pu changer le fameux tapis vert fluo utilisé, de mémoire, depuis l’édition 2008.

De plus la disposition des marques était quelque peu étrange. Somme toute, l’expérience valait le 13$ investi.

De retour le 15 Janvier 2016!




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

L’Halloween et ses horreurs

31 octobre 2008

Bouh! Quoi de mieux que de commencer cet article par l’onomatopé le plus reconnu de l’Halloween. L’Halloween, quelle fête magnifique! Enfin, on peut représenter toutes les souffrances du monde et en rire. C’est tellement sain pour l’esprit: ça aide les enfants à banaliser la douleur et le mal. Les enfants diront : « Regarde Papa, as-tu vu le drôle de bonhomme avec la tête arrachée et les intestins qui pendent? Il est tellement drôle...

Sympathy for the Devil

31 octobre 2008

Aussi rarement une exposition d’art contemporain n’a été plus proche de son public. Le Musée d’Art Contemporain de Montréal ouvre ses portes pour l’exposition Sympathy for the Devil : art et rock and roll depuis 1967. Présentée du 10 octobre 2008 au 11 janvier 2009, je vous convie à mes côtés pour une petite visite critique de l’évènement, au cœur de la musique et des médiums artistiques. Ambiance déjantée, imaginez-vous dans un concert des...

Les shows à ne pas rater

30 janvier 2015

Après les groupes à surveiller, Laurent nous fait le tour des concerts auxquels vous devez absolument assister en 2015! Nous serons choyés en ce début 2015, chers amis montréalais, pour ce qui est des showsmusicaux sur l’île de Montréal! Voici quelques spectacles que vous ne voulez pas manquer pendant la session d’hiver, et comme d’habitude, il y en a pour tous les goûts, que vous cherchiez dans le domaine québécois-franco ou plutôt ailleurs dans le...