Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Vos Sociétés techniques : la Machine EPM

Cette semaine, dans votre dossier sur les sociétés techniques, nous nous intéressons à la MACHINE EPM des Jeux de Génie. Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon, co-directeur de la Machine EPM.

Entrevue avec Jérémie Lavoie-Doyon

Que fait votre société technique?

R: Nous concevons et fabriquons chaque année un robot, typiquement composé de plusieurs sous-systèmes qui interagissent pour remplir le mandat dicté par le cahier de compétition des Jeux de Génie.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres sociétés techniques?

R: Le fait que le but de la compétition et le mode de pointage soient toujours différents d’une année à l’autre et que la compétition ait lieu aux Jeux de Génie.

De quels génies avez-vous besoin principalement?

R: Les membres actuels sont de génies variés, mais en majorité en mécanique et en info/log. Avoir des gens en électrique serait très pertinent!

Où êtes-vous rendus dans la conception?

R: Nous recevons le cahier de compétition (le document qui explique le défi) en septembre, donc en ce moment nous sommes en phase de préparation et de recherche de commanditaires.

Participez-vous à des compétitions?

R: Nous participons à une seule compétition par année au cours de laquelle nous nous mesurons aux meilleures universités québécoises. Elle a lieu pendant les Jeux de Génie, au début du mois de janvier.

tl;dr

Nom
Machine EPM
Fondation
1990
Projet
un robot
Budget
5000 $
Site web
www.jdg.aep.polymtl.ca/content/la-machine
Facebook
www.facebook.com/machinejdg.epm
Local
L-3812, 3ème étage du Lassonde,

accès possible par le stationnement
Réunions
mercerdi soir
Effectif
15-20 étudiants
Ratio Gars/Filles
2/1
Animal-cute totem
Licorne
Bouffe préférée pour une réunion de crise
Taquitos
Dessert préféré du directeur
Arduino grillé
Tortue ninja préférée
Leonardo




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

Dans la même catégorie

Amour irrationnel pour une Lexus

30 octobre 2009

Il y a de nombreuses choses dans la vie qui peuvent faire l’objet d’un amour irrationnel : certains individus s’accaparent des instruments de musique valant plusieurs millions de dollars, d’autres s’achètent des voitures de collection. C’est donc dans cette lignée de pensée que Lexus a présenté au Salon de l’Automobile de Tokyo, le 21 octobre dernier, la version finale de sa première supervoiture, la LFA. Depuis la présentation du premier prototype en 2005, le...

Correspondant à Chicago: Réflexion sur la pertinence des associations étudiantes

24 janvier 2014

Salutation à vous Polytechniciens! Après vous avoir laissé entre les mains de la talentueuse Camille, notre nouvelle rédac en chef, et m’être exilé à Chicago pour un trimestre d’échange, j’ai décidé de reprendre le crayon, histoire de continuer à chialer un peu. Parce que pour un gauchiste de salon comme moi, qui rêve du plateau et de la sangria, les États-Unis sont une source intarissable de frustration. À croire que j’y suis allé spécifiquement pour...

Le porno reste plus efficace que Loft Story pour se branler

10 novembre 2006

J’ai fait un effort. J’ai regardé Loft Story sur TQS, j’ai essayé de regarder ça sans préjugés et sans condescendance. Malheureusement (pour moi ?) je suis tombé sur les réflexions profondes de gravures de modes à propos d’une patate! Je pensais que c’était une blague, un interlude, que sais-je, donc je me suis replongé dans la minimisation des coûts totaux de transport de camions bennes dans une ville fictive (ouf!). Vingt minutes plus tard,...