Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Bricoler son jouet intime

Tu es du genre bricoleur/bricoleuse? Tu aimes l’électronique et la programmation? Tu veux offrir à ta moitié un cadeau original ou bien tu aimerais te faire un cadeau mérité à toi-même? Et, en plus, tu aimes le sexe? Alors, cet article est pour toi!

La jeune entreprise Comingle a un objectif : offrir au monde une possibilité de jouets sexuels qu’on peut personnaliser à notre goût et qu’on peut faire soi-même à partir de composantes possibles à trouver (non, il ne s’agit pas de concombres).

Les fondateurs, Andrew Quitmeyer et Paul Clifton, ont eu cette idée pendant qu’ils faisaient leur doctorat à l’Université Technologique de Georgia en appliquant leurs connaissances en robotique et en programmation à… des vibrateurs.

L’idée est simple : tant que tu as une carte programmable, tu peux écrire de différents codes pour faire changer les fréquences de vibration comme tu veux.

Maintenant que Comingle a grandi et mûri, leurs inventions sont beaucoup plus spectaculaires. Tu veux que ton vibrateur vibre au rythme de ta toune préférée? Tu veux ajouter un capteur de pulsation cardiaque qui surveille le rythme de ton cœur ou celui de ton/ta partenaire et fait ajuster les vibrations en conséquence? Ou bien, tu veux plutôt qu’il capte les mouvements de ton amant(e)? Pas de problème! De plus, Comingle n’est pas seulement orienté vers le plaisir féminin : ils ont aussi un produit personnalisable pour le gent masculin appelé The Electric Eel.

 

Tous leurs jouets sexuels ont une chose en commun : ils sont faits à partir d’une carte Arduino (Leonardo, LilyPad USB ou ATmega32u4) à laquelle ces ingénieurs ont apporté des modifications et surnommée affectueusement Dilduino.

La particularité de leurs inventions est qu’elles sont en théorie réalisables par n’importe qui ayant des connaissances de base en électronique et programmation.

Le site de Comingle contient des tutoriels détaillés et expliqués en photos et descriptions, ainsi que des listes et spécifications de tout le matériel qu’ils utilisent. On peut soit se procurer le matériel soi-même, soit acheter certaines composantes à partir du site ou alors ne pas se casser la tête et acheter un modèle directement de Comingle. De plus, il y a plusieurs tutoriels de programmation qui contiennent des codes gratuits, car les propriétaires de Comingle veulent amener le futur des jouets sexuels vers l’époque du open-source où n’importe qui peut accéder aux codes, les utiliser et les modifier comme bon lui semble sans avoir à payer. C’est certainement une idée ambitieuse et innovatrice!

Il reste à se demander à quel point ce que Comingle offre est bien sécuritaire pour vos parties personnelles, car des produits bricolés par soi-même ont une possibilité de ne pas marcher ou de mal marcher, ce que vous avez certainement appris lors de vos laboratoires.

Les propriétaires de ce projet ont participé aux plusieurs concours afin de démontrer le fonctionnement de leurs produits; en plus, lors des tutoriels, ils présentent une méthode de test, mais il reste que, pour une population moyenne, l’idée d’utiliser un obscure objet électronique fait par soi-même sur ses précieuses parties intimes peut ne pas se révéler très enthousiaste.




*Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.