Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Smart Bird

Aucun champ n'est obligatoire



  • Cette semaine, dans votre dossier sur les sociétés techniques, nous nous intéressons au drone SMART BIRD. Entrevue avec Clément Mazzini, directeur de Smart Bird.

    Que fait votre société technique?

    R: Smart Bird conçoit un drone pour des utilisations civiles. Le but de la société technique est de participer, en général, à deux compétitions durant l’été : la compétition de AUVSI aux États-Unis, et la compétition de Unmanned Systems Canada, qui cette année aura lieu à l’aérodrome d’Alma, au Québec. Smart Bird comporte plusieurs équipes à l’interne. La première est l’équipe mécanique, qui s’occupe de la conception et de la maintenance des avions. La seconde est l’équipe contrôle qui s’occupe de l’autopilote, de la transmission et de la gestion de batteries, soit des défis d’électrique. La dernière est l’équipe de détection qui gère les caméras, le traitement des images, les logiciels de transmission des données ainsi que le logiciel de traitement d’image et de détection.

     

    Qu’est-ce qui vous distingue des autres sociétés techniques?

    R: À Polytechnique Montréal, il n’y a que 2 sociétés techniques qui produisent un avion : Avion Cargo et Smart Bird. Les deux sociétés techniques sont aussi pertinentes l’une que l’autre, mais ont des objectifs différents. Pour Smart Bird, le but est de faire de la détection en vol en combinant technologies de pointe et conception d’un appareil autonome.

    De quels génies avez-vous besoin principalement?

    R: Surtout les génies informatiques, logiciels et électriques. Cependant, les étudiants en génie mécanique/aérospatial sont aussi convoités pour l’appareil.

     

    Où êtes-vous rendus dans la conception?

    R: Nous en sommes présentement à la fabrication de l’aile, alors que différentes avenues pour le fuselage sont encore étudiées. Pour la partie logicielle, certains points demandent encore du travail. Finalement, l’intégration de toutes les composantes électroniques (caméras, ordinateurs de bord, modules de transmission de données, autopilote) reste à faire.

     

    Participez-vous à des compétitions?

    R: Nous participons à 2 compétitions chaque été, une au Canada (cette année à Alma) et une aux États-Unis (au Maryland). La société technique est allée à la compétition de USC (Canada) durant les deux dernières années et ce sera la deuxième fois que la société technique participera à la compétition de AUVSI (États-Unis). Nous avons, grâce aux compétitions des dernières années, eu la chance d’optimiser les systèmes embarqués. Nous croyons que cette année, nous réussirons à percer le Top 3.

     

    Quelle est la question la plus stupide qu’on vous ait posée lors d’une présentation?

    R : « Saviez-vous que les drones tuent des gens? »

    « Oui, mais justement, le but de notre société technique est de promouvoir une technologie au service du public, pas au service de l’armée. Vous remarquerez que nos appareils sont certifiés 100% sans armes! »

     

    tl;dr

    Nom
    Smart Bird
    Fondation
    Euh… Quelques années après J-C
    Projet
    Avion autonome
    Budget
    Quelques « peanuts » ici et là
    Site web
    www.smartuav.aep.polymtl.ca
    Facebook
    www.facebook.com/SmartBirdPolymtl
    Local
    M-5503
    Réunions
    mardi soir pour mécanique,

    mercredi pour contrôle,

    sur demande pour détection
    Effectif
    Environ 20-25
    Ratio Gars/Filles
    Dépend des sessions
    Animal-cute totem
    Loutre
    Bouffe préférée pour une réunion de crise
    D’la Pizz
    Dessert préféré du directeur
    Cannoli
    Tortue ninja préférée
    Squirtle




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

    Le Polyscope en PDF+

    Dans la même catégorie

    Poly-faits

    7 novembre 2014

    Faits intéressants Les Lego rescapés sur les plages de Cornwall À l’extrême sud-est du Royaume-Uni, des Lego échouent depuis 1997. À cette époque, un bateau à destination de New-York perdit une cinquantaine de conteneurs de Lego à la suite d’une série de vagues violentes. Les plages Lego sont devenues une grande attraction pour les touristes en vacances dans les environs. Une page Facebook « Lego lost at sea» est même dédiée à l’affichage des nombreuses trouvailles des gens. Les dragons et pieuvres sont particulièrement prisés et depuis la découverte...

    Bousculade avec Georges Laraque

    9 octobre 2014

    Quand un ex-joueur de la LNH interfère avec une journaliste du Polyscope, voici ce que ça donne. J’attends en file depuis une vingtaine de minutes déjà. Et suis rendue à la porte quand on me la ferme au nez. On me dit qu’il m’est impossible d’entrer, que la capacité maximale est atteinte. J’insiste. J’essaie la carte de la journaliste. Rien n’y fait. Sécurité l’impose. Je me résigne. Je stagne un peu. Parce que, tsé, c’est...

    Blitz de cafés étudiants au pavillon Marie-Victorin

    19 mars 2010

    Cette semaine, votre dédié journaliste est allé en expédition à l’autre bout du campus, au pavillon Marie-Victorin, afin d’évaluer pas moins de quatre cafés étudiants. Pas une tâche légère, mais j’avais un vide à combler puisqu’en fait d’actualité automobile, c’est le vide de nouvelles cette semaine. Exception faite bien sûr de la nouvelle voiture de police de Ford : une Taurus équipé du V6 3,5L Ecoboost de 345 chevaux. Mais revenons à notre drogue...

    Aucun champ n'est obligatoire