Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les articles de Tarek Ould Bachir

Résultats : 1-10 (sur 62 articles trouvés)

Écrire au noir

30 janvier 2009

La plume d’abord, un Waterman émaillé que m’avait offert mon père en me souhaitant la meilleure des chances en écriture, le plus bel outil de l’écrivain que je ne suis pas devenu, moi, cet écrivaillon qui s’échine pourtant à recharger l’arme de cartouches vendues par paquet de quatre, munitions épisodiques dont l’encre opaque, noire, ténébreuse, ranime semaine après semaine, et ceci depuis près de cinq ans déjà, l’amour désespéré du plaisir d’être lu, et...

Moi non plus j’aime pas ta gueule

30 janvier 2009

Tapi dans mes plus lointains retranchements, me voici confiné par le sort dans ce que j’appelais déjà jadis le lieu de prédilection du néo-névrotique agoraphobe boiteux, une colonne de 800 caractères où les instincts les plus oubliés par le genre humain ressurgissent dans une explosion de mots plus absurdes les uns que les autres, non plus pour la sauvegarde de l’espèce, mais bel et bien pour sauver sa gueule. Plongé dans l’anonymat le plus...

Le deuil de la bien-pensance

23 janvier 2009

Méfiez-vous du jeune con qui se targue aujourd’hui à trouver quelque qualité au président sortant George W. Bush. Celui-là est un hypocrite patent. Celui-là n’hésitera pas à vendre votre mobilier, vider votre garde-manger, dormir dans votre lit, rouler des...

Ma mère ne s’appelle pas Joplin

16 janvier 2009

Le club 27, vous connaissez ? Probable que non. C’est une sorte de fantasmagorie des chanteurs influents du rock/blues décédés à l’âge de vingt sept ans. Et pas des deux de pique. Jim Morrison, Jimmy Hendrix et Janis Joplin...

Dieudo au National

7 novembre 2008

Il est revenu! Dieudo le rigolo, l’apôtre de la farce et du bon mot. Revenu faire le con à Montréal après une première cet été où il a fait salle comble soir sur soir au National. Revenu renforcer ses...

Dieudo le rigolo

23 octobre 2008

Dieudo le rigolo, apôtre de la farce et du bon mot. C’est en ces termes que Dieudonné M’Bala M’Blala se présentait il y a quatre ans dans son spectacle Mes Excuses. C’était aussi la première fois que le public Québécois faisait sa connaissance. La France en ce temps le repoussait du pied tandis que le Québec lui ouvrait les bras au plus talentueux humoristes de notre génération. Depuis 2004, il en a pris...

Belle morbidité

10 octobre 2008

Je vous remets une ‘tite couche sur Bell? C’est vraiment pas mon année avec eux. Alors quoi Quintal? T’étais pas content avec tes fichus 5$ de rabais? Si si. Je dirais même plus, j’étais émerveillé. Sous prétexte de me rembouser les 10$ de trop perçu, ces étourdis ont oublié de me facturer le mois de septembre. Je me plains pas. Mais je menace de monter au créneau si jamais ils se mettent à m’entuber...

Les élections: qu’en pensent Mononc Roger et Raymond?

3 octobre 2008

Les élections fédérales qui s’en viennent passionnent peu. Les libéraux tentent de se faire une nouvelle virginité. Les conservateurs se donnent des airs populistes. Le NPD joue la carte du vedettariat. Le Bloc... Il fait quoi le Bloc, déjà ? Voilà tout le hic avec ce non événement de l’année: tout le monde s’en fout. Que les conservateurs prennent le pouvoir à la majorité, ça change quoi ? Ça peut sembler triste, mais je...

Si nécessaires? Et comment!

20 mars 2008

Très charitable quand il est question d’offrir le voyage à des emperruqués ignares, l’AÉP a tendance ces dernières années à jouer la carte de la pingrerie quand il s’agit de mettre la main à la poche et faire avancer les initiatives étudiantes dignes de mention. Et si ce n’est pas de pingrerie qu’il est question, on ne saura mesurer l’inaction totale dont l’association a pu faire preuve ou encore l’inconséquence de ses décisions. Dans...

Une question d’humanité

28 octobre 2007

Psychologue de son état, la quarantaine, affecté au recrutement et au suivi des cadres de l’entreprise, Simon est une dent du pignon des systèmes industriels. Il est l’homme qui garantit à la compagnie qui l’emploie de disposer des ressources humaines à même de pourvoir à ses besoins ; grâce à lui, les cadres recrutés correspondent au profil de la compagnie : leurs performances sont menées à l’apogée. Voici l’atmosphère corporatiste servant de point de...