Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les articles de Maude Boillot

Résultats : 1-10 (sur 40 articles trouvés)

Un héros qui fait dodo

19 mars 2010

Tous ceux qui disent que Sawicki souffre d’insomnie racontent des conneries. Sachez qu’il dort comme un bébé, avec sous son oreiller une médaille magique fabriquée à la main par un vieux druide érudit. Une glorieuse décoration brillamment acquise lors des festivités du 40e du Polyscope. C’est à l’occasion de cet anniversaire que j’ai rencontré Philippe, un teenager charmant, dégourdi et lettré. Oui, parfois les rêves se réalisent. N’allez pas croire que le sommeil fasse...

La plus noble conquête de l’homme…

13 février 2009

Quel plaisir de rencontrer des idéalistes… qui ont les deux pieds sur terre. Des gens qui progressent sûrement et concrètement vers une réalisation précieuse à leurs yeux. Des êtres d’équipe et de sincérité, des êtres de projet. C’est dans une fébrilité contagieuse qu’était inauguré à Montréal le 3 février dernier le Théâtre Aux Écuries, qui se veut « un incubateur, un lieu d’échanges, un centre de recherche, de création et de diffusion en théâtre...

Le Mariage de Figaro

23 janvier 2009

Quand on est le fils d’un horloger, on doit sûrement saisir plus vite que les autres l’importance du temps qui s’échappe. Résultat : on se dépêche de devenir exceptionnel. Pierre-Augustin Caron est le fils d’un maître horloger qui tient boutique sur la rue Saint-Denis à Paris dans les années 1730. À cette époque, on vit à une demi-heure près car personne n’a encore trouvé comment doter d’une régularité parfaite le rouage des pendules et...

Seuls & Nebbia

19 septembre 2008

Seuls : L’impression d’un déclin J’ai le dos fragile ces temps-ci et des problèmes au cou. Voilà pourquoi j’avais très hâte d’assister à Seuls, la dernière pièce de Wajdi Mouawad. Il n’y a que lui d’habitude pour me faire oublier combien on est mal assis dans nos salles de théâtre, que lui pour me faire oublier les petites douleurs. Wajdi est plus efficace que le Robaxacet, c’est pour ça que je l’aime. C’est donc...

La petite pièce en haut de l’escalier

14 mars 2008

Certains enfants sont de petites éponges qui, le jour, absorbent tout ce que la vie reflète d’inconsistant et de vain. De petites éponges qui, la nuit, ont bien du mal à s’endormir et se dessèchent en pleurant tout bas leur malaise et leur incompréhension. Il n’y a pas de mots à mettre sur ces larmes. Elles sont là, comme tout le reste, sans véritable bonne raison… Grâce rencontre Henri, un homme complètement épris d’elle,...

Elizabeth, Roi d’Angleterre

25 janvier 2008

« Nous sommes ici pour apprendre à vivre en étudiant comment mourir. », déclare Elizabeth Première à Ned Lowenscroft, un acteur malade faisant partie de la troupe de Shakespeare. On est en avril 1601, le soir du Mardi Gras. Après la représentation commandée ce soir-là au grand William par la Reine, celle-ci souhaite rester auprès des comédiens pour attendre la mort du comte d’Essex, son amant accusé de complot. L’exécution du traitre dont elle...

Le projet Andersen

2 novembre 2007

Frédéric Lapointe est un écrivain québécois albinos en peine d’amour. Sa conjointe est partie et ne lui donne plus de nouvelles depuis deux mois, après une relation de seize ans. Il reçoit alors une offre de l’Opéra Garnier. On...

L’Iliade

21 septembre 2007

Tout le monde connaît L’Iliade dans ses grandes lignes : Pâris a enlevé la belle Hélène à son époux Ménélas qui, offensé par cet affront, part chercher sa femme avec l’armée grecque commandée par son grand frère Agamemnon. Jusque-là, ça va, il n’est pas trop difficile de se remémorer le principal prétexte de la guerre de Troie. On se rappelle aussi bien sûr du demi-dieu et colosse grec Achille, de son petit talon et...

3 avril 2007 : Les trois vecteurs

3 avril 2007

J’aime quand le quotidien me fracasse de petites révélations. Des vérités qui me tombent dessus quand je n’attends plus rien, pour me transcender tout à coup l’existence. Malheureusement, la vie manque de foudre et me laisse la plupart du temps errer dans mon flou coutumier. Je vous présente ma 33e Chronique Névrotique. Je lui ai donné naissance en 2003 et depuis, elle est le maître et moi, l’élève. Aujourd’hui, je lui suis très reconnaissante...

La mouette

16 mars 2007

« Il croyait au malheur parce qu’il était seul. L’espoir a besoin d’être deux. Toutes les lois des grands nombres commencent dans cette certitude. »* Admettez cet axiome mathématique et ne cherchez pas d’espoir dans La mouette : vous n’en trouverez aucune trace car chacun des personnages de cette pièce de Tchekhov est effroyablement seul. Pire que seul au monde, chacun est seul dans son monde. Tréplev est seul dans une bulle artistique qu’il...