Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Les articles de Gabrielle Soucy

Résultats : 1-9 (sur 9 articles trouvés)

Anky ou la fuite

27 février 2009

Pour aller voir Anky ou la fuite/Opéra du désordre, il faut être prêt à tout et à rien en même temps. Dans la pièce de Christian Lapointe, ce que l’on voit, entend et ressent est extrêmement intense (tout) mais, en même temps, incohérent et déconstruit (rien). L’information visuelle et sonore à laquelle le spectateur est soumis est plus que désordonnée. Dans un désordre, on peut distinguer un ordre qui devrait être. L’Opéra du désordre...

Rafales… qui ne décoiffent pas

30 janvier 2009

Saviez-vous que nos âmes doivent s’accrocher à leurs propres os pour garder la mémoire de leur histoire ? Non ? Hé bien, moi non plus. Les quatre personnages de Rafales sont des âmes de personnes décédées et vont procéder à nous raconter leur histoire (dont ils se souviennent car ils ont tenu ferme à leurs os). Sauf… qui déjà ? Madeleine, ah oui. On commence déjà à l’oublier. Elle non plus ne semble plus...

Comptabilité suicidaire + lavage de vitre newtonien

31 octobre 2008

Dans Plate-forme, une œuvre écrite et mise en scène par Marc Marans, le suicide dit fataliste percute non pas le sol mais le gros bon sens. Serge, interprété par Vincent Leclerc, est comptable et se retrouve sur le toit de son building, prêt à sauter. Sa déprime est causée par le feeling qu’on a tous un jour où l’autre : ma job est plate, mon boss est un con, je m’ennuie, la vie c’est d’la...

Bricolage pour femme et ours polaire

20 mars 2008

J’attends encore l’ours… Mais quelle belle surprise d’avoir trouvé la femme et le bricolage ! Bricolage pour femme et ours polaire n’est pas une pièce de théâtre... Enfin oui, mais surtout pas comme on connait. « Participatif » est l’adjectif qu’on retrouve parfois à côté du mot théâtre pour décrire ce que je qualifierais d’expérience. La compagnie Système Kangourou décrit ses performances de « théâtre performatif ». Tout est à contre-courant et en même...

Bacchanale : Méchant party mais t’es pas invité

20 mars 2008

À travers ses six personnages féminins, la pièce Bacchanale d’Olivier Kemeid présente le monde d’un bar montréalais : un monde dur, sale, et odorant de putréfaction. Mais tout d’abord, un peu de Wikipédia car, admettons-le, le tiroir de mémoire qui contenait les mythologies grecques et romaines a depuis longtemps été viré à l’envers pour faire de la place à « comment survivre au DASTRRD ». L’encyclopédie nous rappelle que Bacchus, l’équivalent romain du dieu...

Un jour ou l’autre : Des femmes d’ambition

20 mars 2008

Un jour ou l’autre de Brigitte Poupart fait abstraction du temps et regroupe pendant un court instant quelques grandes femmes de l’histoire. La grand-maman (Monique Mercure) d’une certaine Marie (alter ego de Poupart) partage les lettres de sa petite-fille avec Jeanne d’Arc (jouée par Poupart), Georges Sand (Betty Bonifassi), Louise Michel (Enrika Boucher) et Yolanda Pelucio qui est la mère d’Ingrid Bétancourt. Des similitudes ressortent entre les vies de ces femmes malgré les 600...

Ubu Cocu de Jarry

20 mars 2008

L’équipe d’Histrion, une troupe dont fait partie plusieurs anciens de Poly-Théâtre, s’est attaqué à Ubu Cocu d’Alfred Jarry. Ubu, roi déchu de Pologne et d’Aragon, grand dictateur, actionnant sans vergogne la pompe à finances et la machine à empaler, se fait cocufier par sa femme, Mère Ubu. Apparu dès 1894 dans l’œuvre de Jarry, Ubu est le héros d’un cycle théâtral qui fit scandale car l’auteur y attaque les institutions et plus particulièrement l’armée,...

Laine sans mouton

21 octobre 2007

«Il était une fois, le petit chaperon rouge… » version 2007 et sur un air de Guantanamera... La chanson mais aussi la fille, parce que Guantanamera, ça veut dire « fille de Guantánamo ». En fait, techniquement, c’est pas vraiment une fille, c’est un gars, mais c’est tout comme parce qu’il tricote... un manteau... de laine de mouton, qui est sur son dos. Sur la plage. À Cuba. Oui monsieur ! C’est sa doudou...

Le Doute

9 octobre 2007

«1964, une école catholique dans le Bronx. Le père Flynn, un prêtre de la paroisse, entraîneur de basketball, est soupçonné d’avoir fait des attouchements sur un garçon de douze ans. Sœur Aloysius, directrice de l’école, a des doutes sérieux sur la moralité du prêtre mais n’arrive pas à établir les preuves nécessaires à son renvoi. » Alors, dans le doute, qu’est-ce que sœur Aloysius, jouée par Louise Laprade, fait ? Elle raconte des menteries...