Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Le Beach de la discorde… ou pas

Aucun champ n'est obligatoire



  • Aperçu article Le Beach de la discorde… ou pas
    Cliquer pour agrandir
     (lien ouvrant dans une nouvelle fenêtre)
    Un DJ de dos © PolyPhoto

    10 janvier 2017 – Des centaines de polytechnicien(ne)s sont en émois après que PolyParty a officiellement confirmé ce que tout le monde redoutait : la vente des billets du Beach ne se fera pas à Poly… ni en ligne! Récit d’une chasse au trésor inattendue.

    Tout se profilait pour une belle après-midi, alors qu’on allait bientôt savoir comment se procurer les billets du fameux Beach Party. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’à 13h58 très précisément, PolyParty annonce l’inannonçable. N’en fallait pas plus pour déclencher une vague de réactions disproportionnées;

    « J’pense jvas garder mon 30$ »

    « Vous fumez du bon weed »

    « C’est géré comme un rassemblement du parti vert, lâchez pas surtout »

     

    Bref, autant de commentaires constructifs et considérés que sur la page de TVA nouvelles (bien que la vente était effectivement aussi bien organisée qu’un rassemblement du Parti Vert, il faut l’avouer). Pour citer un autre commentaire, « so much salt qu’on [aurait pu] déglacer les rues de Montréal au complet », et c’est pas peu dire, parce qu’on se gelait sérieusement le cul ce soir-là dans le file devant le St-Sulpice, endroit qui hébergeait finalement La Vente. Petit grésil au visage, panne d’électricité et vestiaire obligatoire, tout était réuni pour créer l’expérience d’attente agréable à souhait. Et pour le secret, on repassera, parce qu’il y avait déjà quelques centaines de personnes en file au moment où l’endroit a été annoncé… mais bon! Presque tout le monde qui s’était déplacé a pu avoir un billet (oui, presque), et malgré les menaces des dangereux commentateurs Facebook, semblerait-il que PoPa a quand même réussi a attirer 2-3 personnes à sa p’tite soirée…

    Et parlons-en de cette soirée! 40 tonnes de sable et les traditionnelles glissade d’eau et piscine étaient de la partie, entourées de décors particulièrement bien réalisés, je dois dire. L’ambiance y était, les gens aussi… et la Four Loko… arrghh. En tout cas, passé ce point rempli de regrets et de trous de mémoires pour plusieurs, et passé la file d’attente interminable si vous avez eu le malheur d’arriver trop tard, l’évènement à l’intérieur était plutôt incroyable. Un DJ dans une gueule de requin qui crache de la fumée (le requin, pas le DJ), un sous-marin, le tout sur fond de roche avec petites lumières bleues tamisées… manquait juste de la meilleure bière que la Tecate et la soirée aurait pu être parfaite! Mais bon, là je chiale pour chialer, parce que ça ne me dérangeait pas tant que ça vendredi le 13.

    En gros, un bel évènement, n’en déplaise à ceux qui aiment se plaindre. Message à PoPa : peut-être que de sortir les infos de la vente au compte-goutte n’était pas la meilleure idée (à moins qu’il y avait une raison à ça). Message aux détracteurs : ne sous-estimez pas le travail que ça demande d’organiser un tel party; les gens de PoPa font ça pour vous, ne leur crachez pas dessus non-plus.




    *Les auteurs ont l’entière responsabilité de leurs articles et n’engagent d’aucune façon l’équipe du Polyscope ou de l’AEP, sauf lorsque la signature en fait mention. Nous laissons au lecteur la jugeote de déceler le sarcasme saupoudré sur nos pages.

    Le Polyscope en PDF+


    Récente édition
    Couverture PDF Vol. 50 Numéro 12
    Télécharger
    Spécial entrepreneuriat
    Volume 50, Numéro 12
    Prochaine parution :
    ven, 31 mars 2017 vers 10h00
    Prochaine tombée :
    mar, 28 mars 2017 à 12h
    Aucun champ n'est obligatoire