Connexion
Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Éditorial

Le Polyscope en PDF

Cover Vol. 48 Numéro 13
Volume 48, Numéro 13*
Rechercher par volume :
Rechercher selon le mois


Articles au hasard

Rivard en limo

20 octobre 2006 - « Michel Rivard et l’OSM, Salle Wilfrid-Pelletier, le 13 octobre 2006. Michel Rivard et l’Orchestre Symphonique de Montréal. Que peut-on attendre d’un chansonnier qui s’appuie sur un grand orchestre classique pour redonner du lustre à un répertoire plutôt sage ? En terme de surprise, pas grand-chose, en effet. En terme de « confort auditif », par contre, l’individu a su livrer sa marchandise avec conviction, et ses habits symphoniques lui faisaient un fier costume. On ne va pas voir Rivard pour autre chose que pour lui-même, dans le sens où on n’exige pas d’être surpris. Il était donc là, devant un public conquis d’avance, fidèle à son image. Rivard l’a avoué tout de go : chanter avec l’OSM, c’est comme redevenir le ti-cul de Villeray qui grimpait sur les genoux de mononcle pour faire un tour de Cadillac. Une sacrée grosse limo, en fait, et l’homme a l’élégance de toujours faire rejaillir le mérite sur les autres, même quand c’est lui qui tient le volant. Ce qui nous mène à la vraie ++»

Igloofest 2010 : La fin

5 février 2010 - «Si jamais vous vous demandez, mesdames ou messieurs, combien de temps il faut pour que la condensation sur votre moustache se transforme en glace par une température de -30ºC, sachez que la réponse est 3 minutes ± 34 secondes. Comment faire pour obtenir une telle précision ? En tout cas, surtout pas en codant moi-même un chronomètre en Objective-C sur mon iPod, j’suis quand même pas geek à ce point-là[1]. La température polaire aura certes eu un léger impact sur le nombre de personnes présentes lors de cette dernière fin de semaine de l’Igloofest, il n’en demeure pas moins qu’une imposante foule s’était massée pour assister aux dernières soirées du festival. Les habitués savent que le froid n’est pas réellement un obstacle pour ces soirées où il est possible de s’abriter au centre de la foule comme des manchots sur la banquise, pour autant que l’on soit également équipé de plus d’une paire de chaussettes et, accessoirement, d’un vin chaud. La soirée de vendredi aura sans doute été l’++»

Pierre Dorion

19 mars 2010 - «On pourrait croire le Musée des Beaux-Arts pingre de ne consacrer qu’une salle à sa dernière installation. Une exposition libre ? La belle affaire ! À y regarder pourtant, Pierre Dorion (Ottawa, 1959) n’en est pas à son premier jet ; il a déjà été présenté au Canada, aux États-Unis et en Europe. L’exposition en cours à Montréal se distingue des précédentes par le lien qu’elle établit entre les toiles de Dorion et les photos qui les ont inspirées. Ce lien s’exlique par l’intention de l’auteur : « Si j’avais à résumer, je dirais que je peins d’après photographie, mais je photographie en peintre. Mon but est de faire de la peinture parce que je suis peintre et que ma vision, bien que filtrée ou relayée par la photographie, est toujours motivée par le désir de voir ces lieux traduits en peinture. » La grande salle carrée est ainsi allouée à moitié à des photos petit format, à moitié à une quinzaine de toiles réalisées entre 2009 et 2010. Les photographies seules méritent le détour : dén++»

Sawickipédia

26 février 2010 - «Vous serez heureux d’apprendre que mon article de cette semaine ne traitera pas de Masala ou d’une autre émission de radio à l’antenne de CISM, et ne contiendra pas d’image de T-Rex. Oui, le paléontologue en moi aussi est déçu, mais il y a des choses dans la vie que l’on doit accepter de laisser passer. Les dinosaures et les piétons font partie de ces choses. Cependant, il y a dans la Nature des choses mystérieuses, sans réponses, sur lesquelles on peut s’interroger. Je ne parle pas ici simplement de savoir qui a décidé qu’il y avait 12 pouces dans un pied, ou qui a décidé qu’on devait prononcer « quand est-ce qu’on mange ? » avec un « t » : « quant est-ce qu’on mange ? ». Un « d » muet et un « t » prononcé ? Vraiment ? Il y a certes des questions intemporelles comme celles-ci, mais bien d’autres encore, qui me tiennent éveillé la nuit, sans aucun rapport avec les 14 cafés que j’ingurgite quotidiennement, ou le crystal meth que j’y ajoute comme succédané. Par exemple, ne vous êtes-vo++»

Les plus lus

L’avenir du Movember : verra-t-on apparaître une industrie de la moustache?

7 novembre 2013 - Édito du 8 novembre

Mon expérience de backpacking

19 mars 2014 - Voyage d'un mois en Asie du Sud-Est

PIPA et SOPA

1 février 2012 - «Grâce aux protestations impossibles à ignorer de géants de l’internet comme Wikipedia et M++»

NO FUN / BREAKING BOUNDARIES

1 juillet 2014 - Festival Fringe Saint Ambroise 2014

Le problème qui n’existe pas

16 septembre 2013 - Édito du 13 septembre 2013