Connexion
Logo Le Polyscope
De toute façon, on est les meilleurs depuis 1967.

Éditorial

Le Polyscope en PDF

Cover Vol. 48 Numéro 13
Volume 48, Numéro 13*
Rechercher par volume :
Rechercher selon le mois


Articles au hasard

La drogue du futur

11 novembre 2005 - «Tous ces nuages semblent bien arrêtés au dessus de nos têtes. Depuis maintenant un mois, le soleil est au deuxième étage du ciel. Tout ce gris prend sur moi l’énergie néces- saire au sourire. Je ne suis pas dépressif, mais j’ai eu besoin de médicaments, de drogue. Oubliez le liquid paper pis le Ajax! J’ai trouvé la drogue idéale! Elle n’est pas chère, elle ne crée pas de dépendance, elle n’affaiblit pas les facultés et elle est légale. Tous les jours, j’amène un dollar à mon stage pour me prendre un café. À chaque café j’ai une étoile sur ma carte de fidélité. Tous les 10 jours, un café gratuit. Ce jour-là, je me suis donc retrouvé avec un dollar inutile dans mes poches. J’ai décidé de m’acheter un gratteux pour augmenter mes avoirs. En voyant les trois bananes, j’étais perplexe, est-ce que je venais de gagner un dollar ou avais-je plutôt gagné ce bout de carton et ce moment de grattage? Ce dont j’étais sûr c’est que je me retrouvais encore avec un dollar. Un minable dollar. J’avais++»

En vedette cette semaine, Laurent Paquin

31 mars 2006 - «Et pourquoi pas un spectacle d’humour pour terminer cette saison en beauté? C’est ainsi que monsieur le directeur de la culture par intérim a eu la chance d’assister à la première montréalaise du nouveau spectacle solo de Laurent Paquin, « Tout est relatif ». Le dodu humoriste était d’office mercredi soir dernier devant tout le gratin artistique de Montréal. C’est rien de moins qu’au somptueux Théâtre Saint-Denis que nous avions rendez-vous pour cette soirée de première. Connaissez-vous vraiment Laurent Paquin? Pour ceux qui ne sont pas au courant, l’homme possède de multiples talents. Il a évidemment été vu à la télévision, surtout comme comédien dans Histoire de fi lles, puis comme animateur d’Une émission couleur de Radio-Canada. Puis, vous avez pu l’entendre comme remplaçant à diverses émissions, autant sur le réseau Énergie qu’à CKOI. Et c’est sans parler de sa toute dernière frasque; vous l’avez certainement reconnu comme étant la voix de l’un des deux castors de Bell, celui q++»

Entre choke et électrochoc

8 septembre 2006 - « L’arrivée de l’automne devrait marquer le début de la campagne pré-électorale alors que le gouvernement Charest distribuera quelques milliards de dollars afin de redorer sa côte de popularité. En effet, comme le confirmait un récent sondage, celle-ci est à la baisse et porte actuellement le Parti Québécois vainqueur à d’éventuelles élections qui pourraient avoir lieu aussi tôt qu’au printemps prochain, si, évidemment, M. Charest ne s’accroche pas trop au pouvoir. Ces annonces d’investissement à venir incluent notamment 400 millions de dollars pour promouvoir de saines habitudes de vie chez les jeunes, afin de tuer dans l’oeuf une obésité parfois plus que latente, plus de 110M$ pour la réfection et la modernisation d’écoles secondaires et 824M$, d’ici 2010, dans le réseau des Universités. Un budget de prêt de 1.2 milliard de dollars est aussi prévu pour l’atteinte des objectifs du protocole de Kyoto. L’exercice est en soi aussi louable que justifiable: il est certain que de nombreux ++»

L’homme, maître du destin?

4 octobre 2002 - «Après un dimanche entier de lab. en logique II à Descelles, je suis remonté à Poly pour écrire ma chronique. Seulement, sur le chemin, au loin, que ne vois-je pas ? Un jeune se pencher, ramasser une toute petite ombre noire, l'observer et la reposer délicatement. Il fut suivi un petit homme discret en costume qui marchait bien le long de la ligne avec un petit parapluie au manche très fin croché au bras. Au même niveau, l'homme ralentit tout en regardant cette ombre puis s'accroupit et la prit lui aussi. Il va la reposer me dis-je tout en m'approchant et en cherchant à identifier la forme. Un oisillon immobile. Entre ses délicats doigts, l'homme fit de sa main un nid temporaire pour le malheureux. Il reparti avec, toujours so british… J'aurais voulu lui dire merci mais je n'ai pas osé. Je n'ai pas osé lui dire qu'il avait mieux fait que son prédécesseur : Il y avait trois façons de réagir à ce problème. De deux choses l'une : soit l'on croit pouvoir l'aider, soit on le croit pas. Si l++»

Les plus lus

L’avenir du Movember : verra-t-on apparaître une industrie de la moustache?

7 novembre 2013 - Édito du 8 novembre

Mon expérience de backpacking

19 mars 2014 - Voyage d'un mois en Asie du Sud-Est

PIPA et SOPA

1 février 2012 - «Grâce aux protestations impossibles à ignorer de géants de l’internet comme Wikipedia et M++»

NO FUN / BREAKING BOUNDARIES

1 juillet 2014 - Festival Fringe Saint Ambroise 2014

Le problème qui n’existe pas

16 septembre 2013 - Édito du 13 septembre 2013